This website requires JavaScript.

L'exil de Jacques II d'Angleterre à Saint-Germain-en-Laye

Quand : 1689 - 1701

Jacques II | ©Austrian National Library (ÖNB) / Public domain
Château Louis XIV Château de Saint-Germain-en-Laye

L'Angleterre débarque à Saint-Germain

James Stuart (Jacques II en VF), roi d’Angleterre... de 1685 à 1688.

Sauf que le fait qu’il soit catholique, plutôt pro-français (son aïeule s’appelle Marie Stuart, sa mère Henriette de France), commence à agacer les aristos et les religieux anglais.

Il devient carrément impopulaire.

Lorsque sa seconde épouse Marie de Modène, princesse italienne, donne naissance à un fils, James-Francis, on se dit, youpi, une dynastie catholique va enfin se mettre en place en Angleterre.

Mais non... les nobles appellent à la rescousse le neveu de Jacques II, le protestant Guillaume d’Orange.

Il débarque en Angleterre avec son armée, Jacques doit s’enfuir.

Abandon de poste. Abdication !

Guillaume récupère la couronne.

Jacques tente de récupérer son trône (la célèbre bataille de la Boyne en 1690), peine perdue.

Voilà pourquoi il passe le reste de sa vie en exil, à la cour de Saint-Germain-en-Laye, chez son cousin Louis XIV !


Marie de Modène

Marie de Modène | ©Wellcome Collection / CC-BY

La vie à Saint-Germain

Les jacobites

Jacques vit au château de Saint-Germain avec son épouse Marie et des partisans fidèles, gens du peuple ou nobles, catholiques ou protestants... près de 70 000 !

D'origines irlandaise (60%, nous dit Leçon d'histoire de France : Saint-Germain-en-Laye, F. Boulet, 2006), anglaise (35%) ou écossaise (5%), on les appelle les jacobites.

Ils s’installent dans les environs de Saint-Germain, les plus riches préférant Paris.

La majorité d'entre eux doit tout de même travailler, pour subsister et rester en France : boucher, perruquier, cabaretier... beaucoup de mendiants, malheureusement aussi.

Et des soldats portés sur la boisson, qui se battent comme des brutes avinées à la sortie des tavernes !

Accueil royal !

Mais pourquoi ce choix de Saint-Germain ?

Louis XIV installe son cousin là, car il n’y vit plus depuis 1673, date de son emménagement à Versailles !

Mais le roi a tout bien fait pour l’accueillir : il dépose par exemple des vêtements et « des cassettes pleines d’or, avec un subside de 50 000 livres par mois, accompagné de 60 000 livres de sa fille Marie. » (Leçon d'histoire de France : Saint-Germain-en-Laye, François Boulet).

Mais surtout, Louis fait complètement remeubler et retaper le château, vide et abandonné depuis des années !

Parquets à cirer, serrures et menuiseries à réparer, vitres cassées à remplacer...

Papers of devotion

La vie à la cour de Jacques II est trèèès religieuse : Jacques s’enferme dans la rédaction de ses papers of devotion, qui règlent minutieusement l’éducation austère et stricte de son fils.

Ce n'est qu'après la mort du roi anglais qu'on autorise opéras et bals !

La journée s'organise comme suit (vu dans Les courtisans français à la cour d'Angleterre à Saint-Germain-en-Laye, 2000 Cahiers Saint-Simon) : après son lever, Jacques part en promenade, puis vers midi va à la messe à la Chapelle royale.

Ensuite, le dîner, en public. Puis le soir, le souper.

Les courtisans français découvrent la country dance, qu'ils transforment en contredance et qui fait fureur.

Le couple donne aussi naissance à une fille, au château : la petite Louise-Marie-Thérèse Stuart, née en 1692.

Louise est la seule avec son frère James Francis à survivre parmi la fratrie de 6...

Oh, mais, vous vous souvenez de James Francis ? On l'a rencontré au fort La Latte, en train d’essayer de reprendre sa couronne. En vain !

Une loge écossaise !

L’exil de Jacques en France correspond à l’implantation en France de la franc-maçonnerie, fondée en Ecosse en 1598.

La toute première loge (groupement) s’appelle « La Parfaite Egalité » de Saint-Germain-en-Laye !


Château Neuf de Saint-Germain, 1664-65

Château Neuf de Saint-Germain, 1664-65 | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0

Des restes éparpillés

Jacques, mort le 16 septembre 1701 au château, repose dans l’église de Saint-Germain.

Sa veuve Marie meurt au château à 59 ans, en 1718.

Il avait demandé à reposer ici, mais Louis XIV décide que ses organes seraient éparpillés entre Saint-Germain, le collège des jésuites de Saint-Omer et le collège des Ecossais de Paris.

Son corps ? Zou, direction l’église des Bénédictins anglais de Paris !

Avant un retour en 1827 à Saint-Germain-en-Laye, dans un tombeau élevé par George IV !


Parc du château de Saint-Germain

Parc du château de Saint-Germain | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Des Stuarts aux Hanovre

A qui va la couronne anglaise à la mort de Guillaume II d'Orange en 1702, au fait ?

A la plus jeune fille de Jacques II, Anne, qui meurt en 1714.

Couronne qui devait passer à Sophie de Hanovre, petite-fille de Jacques Ier d’Angleterre, mais celle-ci étant morte, elle passe à son fils aîné, George, qui devient Ier.

La fin des Stuarts... mais le début du règne des Hanovre, qui durera jusqu’en 1901 et la mort de la reine Victoria !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !