Saint-André de Bordeaux et le mariage d'Aliénor d'Aquitaine

Vinaigrette 0
L'intérieur - ©Marc Ryckaert (MJJR) / CC-BY-SA L'intérieur - ©Marc Ryckaert (MJJR) / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-André de Bordeaux Cathédrale Festivités Mariage Aliénor d'Aquitaine Louis VII le Jeune

1137. A cette époque, la jeune Aliénor d’Aquitaine a 15 ans, ce n’est pas encore l’épouse du roi d’Angleterre. Là, tout de suite, elle va se marier avec le futur Louis VII, roi de France. Là, dans cette belle cathédrale de Bordeaux, si impressionnante, parée de mille oriflammes et de tapisseries... Le couple parait si jeune !

Lui, fils de Louis VI le Gros, avec un tempérament de moine un peu gauche, qui serait bien allé se faire frère au monastère si son frère Philippe (appelé à régner) n’avait pas fait une chute de cheval mortelle... Elle, si belle, avec à la clé pour le royaume de France les terres du Périgord, de la Marche, du Poitou, du Bordelais, de Saintonge et d’Angoulême...

Le jeune Louis avait quitté Paris pour Bordeaux à la tête de 500 chevaliers ! Une arrivée qui ne passe pas inaperçue... et c’est un superbe mariage en grande pompe qui a lieu, avec tous les seigneurs de l’Aquitaine ayant répondu à l’invitation, dans une cathédrale noire de monde... « Pour raconter quelles raretés et quelles variétés de dépenses y furent faites, pour décrire la somptuosité des repas qui suivirent cette cérémonie, il faudrait au moins l’éloquence de Cicéron » dit l'Histoire de Bordeaux (t. 1, Dom Devienne, 1862)

Quelques semaines après le mariage à Bordeaux, le couple part pour le Poitou, se faire couronner ducs d’Aquitaine dans la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers...


Et encore !