Quand la flotte de Jean Ango sillonnait le globe

Vinaigrette 0
Image d'illustration - ©Public domain Image d'illustration - ©Public domain
Manoir d'Ango Château Exploration

Richissime armateur dieppois, Jean Ango s'enrichit grâce à ses bateaux qu'il envoie commercer aux quatre coins du monde, Indes, Afrique, Brésil... En 1523, une flotte de 4 de ses navires atteint pour la première fois les côtes new-yorkaises ! A la tête d'une des fortunes les plus importantes de son temps, Ango reçoit à ses propres frais François Ier, lors de son passage à Dieppe en 1534.

Quel faste ! Impressionné, ce dernier le nommera capitaine de la ville et de son château... L'armateur fait construire pour son roi « six petits bateaux légers, sculptés et dorés dans toute leur longueur » sur lesquels ils naviguent ensemble quelques jours. Ils visitent aussi la résidence d'été de l'armateur, à Varengeville, à quelques kilomètres à peine de Dieppe.

Construit entre 1532 et 1544, le manoir est typique de la Renaissance, avec son corps de logis percé d'une galerie à arcades, décoré de médaillons sculptés. Mais le clou du spectacle reste l'énorme pigeonnier coloré, composé de briques, de grès et de silex taillés, pouvant accueillir près de 4 000 oiseaux ! Et pourtant... Ango meurt complètement ruiné en 1551.


Et encore !