Petite histoire du sablé de Nançay

Vinaigrette 0
Les sablés - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Les sablés - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Spécialité

Késako ?

Un sablé croquant, fondant, avec une forme presque ovale, d'une belle couleur dorée... voilà le sablé de Nançay, une des recettes bien de chez nous, sortie tout droit du Cher !

A base de farine, de beurre, de sucre, d’œufs et d'arômes 100% naturels, il se déguste nature mais il existe aussi une version avec pépites de chocolat. Parfait avec une glace ou un café !

Et comment on le fabrique, ce petit gâteau ? Hé bien, même si on n'a pas tous les secrets, on sait qu'il est à base de pâte sablée qu'on pétrit pour obtenir un gros boudin qui, une fois bien ferme et refroidi, va être tranché en palets. Palets dont on parsème la tranche de sucre cristal, puis hop... au four !

La petite histoire

Le sablé aurait été le fruit de l'erreur d'un jeune pâtissier, Jacques Fleurier, en 1953. Il travaille avec son père Albert dans la boulangerie familiale. Il doit réaliser un gâteau, mais il oublie un ingrédient et la pâte rate.

Plutôt que de la jeter, son père lui conseille d'en faire des petits gâteaux. Brillante idée... Le résultat n'a pas l'air mal ! Ils décident de les vendre, et devant la mine réjouie des clients, décident d'en refaire !

Vous vous demandez pourquoi un étrange appareil décore le sachet de sablés ? Parce qu'en 1953, date de création des gâteaux, on installe à Nançay un radiotélescope, un des plus grands au monde...


Et encore !