Petite histoire de Notre-Dame de Noyon

Vinaigrette 0
Le chevet - ©Jean-Pol GRANDMONT / CC-BY-SA Le chevet - ©Jean-Pol GRANDMONT / CC-BY-SA
Cathédrale Notre-Dame de Noyon Cathédrale

Cette cathédrale gothique en pleine terre picarde a connu bien des reconstructions ! Si, écoutez un peu ça...

La cathédrale primitive...

La cathédrale actuelle remonte à des temps très anciens, jugez-en par vous même ! En effet, elle occupe l'emplacement de 4 édifices religieux qui se sont succédé : le 1er, construit par saint Médard au VIe siècle et incendié vers 676. Le 2e, où Charlemagne fut sacré en 768, pillé par les Normands en 859. Reconstruction du 3e, là même où Hugues Capet se fait sacrer en juin 987. Enfin, le 4e remis en état au XIe siècle et détruit en 1131 par un incendie.

A cette date, l'évêque Simon de Vermandois commence la construction de notre cathédrale actuelle. L'évêque Beaudoin II lui, fait commencer le transept.

... et l'actuelle

Beaudoin III continue les travaux avec la nef, qui ne sera finie qu'en 1220. Un incendie en juillet 1293 (un brasier colossal puisqu'il dura 34 heures), ravage les voûtes de la nef et la toiture s'effondre. Au début du XIVe siècle, on ajoute 6 chapelles latérales sur le bas-côté sud. Pierre Le Verrier remplace les vitraux en 1425, Jean Masse et Jean Turpin remanient les deux dernières voûtes de la nef en 1460. La seconde chapelle du bas-côté est bâtie entre 1528 et 1532. Vers 1730, on répare la charpente et la toiture, suivie de la voûte du chœur en 1748.

Malgré les bombardements de la Première Guerre Mondiale, la cathédrale conserve de beaux meubles du Moyen-Age, comme cette célèbre armoire du XIIIe siècle destinée au rangement des objets du culte. Viollet-le-Duc en donne la description suivante dans son Dictionnaire raisonné du mobilier :

« A l'extérieur, les panneaux sont couverts de peintures fines sur fond pourpre damasquiné, et bleu semé de fleurs de lis blanches, représentant des saints. A l'intérieur, ce sont des anges jouant des instruments de musique... »

On retrouve une armoire aussi ancienne dans l'église de l'abbaye d'Aubazine (Corrèze) !


Et encore !