Petite histoire de la cathédrale de Strasbourg

Vinaigrette 0
La cathédrale - ©Laszlo Daroczy / CC-BY-SA La cathédrale - ©Laszlo Daroczy / CC-BY-SA
Cathédrale de Strasbourg Cathédrale

En plein centre-ville, voici bien le monument emblématique de Strasbourg ! De style gothique, en grès rose des Vosges, la cathédrale élève sa flèche à 142 m au dessus des toits... Son origine remonte au IVe siècle, fondée en même temps que l'évêché de Strasbourg. Sa construction commence en 1015 et se termine en 1439.

En 1176, on décide d'une reconstruction. Plusieurs architectes se succèdent alors. Le plus célèbre d'entre eux, c'est Erwin de Steinbach, alors appelé sur un document de 1284 Meister Erwin wermeister, ou Erwin maître-d'œuvre. On lui doit la réalisation du rez-de-chaussée de la façade. Ulrich D'Ensigen élève la tour nord au début du XVe siècle et c'est Jean Hültz de Cologne qui s'occupe de la flèche et la termine en 1439.

L'édifice subit la terrible lutte entre protestants et catholiques qui se partagent la ville, débouchant sur la guerre de Trente Ans, avant qu'en 1648, le traité de Westphalie donne l'Alsace à la France...

Après que Louis XIV ait rendu la cathédrale au culte catholique, l'endroit accueille le mariage de Marie Leczinska et le passage de Louis XV après sa maladie de Metz. Pendant la Révolution surviennent les premières destructions. On réquisitionne pour cela « tous les citoyens en état de se servir d'un marteau »...

En 1870, des bombardements incendient et détruisent la toiture. Au XXe siècle, on injecte du béton sous l'édifice pour en renforcer les bases. Il est vrai que la cathédrale a été construite sur un sol marécageux très instable, les fondations reposant sur une couche de loess consolidée par des pieux de bois...


Et encore !