Magouilles au pays des Francs : 5 anecdotes sur le sacre d’Hugues Capet dans la cathédrale de Noyon

Vinaigrette 0
La voûte du chœur de la cathédrale Notre-Dame de Noyon - ©Jean-Pol GRANDMONT / CC-BY-SA La voûte du chœur de la cathédrale Notre-Dame de Noyon - ©Jean-Pol GRANDMONT / CC-BY-SA
Cathédrale Notre-Dame de Noyon Cathédrale Festivités Hugues Capet

Eté 987. La cathédrale picarde de Noyon sacre son roi, Hugues Capet. Un Capet à la tête d’une des dynasties les plus puissantes d’Europe : 800 ans de règne !

Tout commence par un rêve prémonitoire. Suivent une histoire de pion rebelle sur un échiquier de magouilles, une phrase mythique...

1 - Un rêve prémonitoire (légendaire)

Une nuit noire. Un rêve. Hugues s'agite dans son lit. Deux formes floues et lumineuses disent être saints Valéry et Riquier. Leurs voix roulent comme le tonnerre : « Hugues... Hugues... tu monteras bientôt sur le trône ! »

Voui : la prophétie de saint Valéry dit que si Hugues rapporte la dépouille mortelle du saint dans son abbaye dans la Somme (volée par un seigneur de Flandre), il deviendra roi et ses descendants seront rois à leur tour pendant 7 générations...

Chose faite en 981 : on dit qu’Hugues, super motivé, rapporte le reliquaire à bout de bras en traversant la baie de Somme !

2 - Hugues Capet, l'histoire du pion qui finit par faire échec et mat

L'outsider élu

Hugues devient roi après un accident. La chute de cheval du roi Louis V, dans la forêt de Senlis, en 987 : zut, c’était le dernier descendant de Charlemagne... Il a un héritier, Charles de Lorraine.

Mais le pouvoir des Carolingiens (en place depuis 768) s’essouffle. Il faut... autre chose. Alors Adalbéron, archevêque de Reims, propose un outsider : Hugues Capet, petit duc des Francs.

Adalbéron va l’imposer, le faire élire par une assemblée de grands du royaume. Mais comment s’y prendre pour faire élire un inconnu au lieu du descendant carolingien ?

Convaincre par les mots : le trône devrait aller à celui qui a la noblesse d’esprit et la sagesse. Pas comme ce gros faisan de Charles de Lorraine qui passe sa vie à comploter et à tromper sa femme...

Finie, l’hérédité royale ! Les mots d’Adalbéron claquent aux visages burinés des chevaliers. Ils grognent, grattent leur barbe drue. Acquiescent. Gagné !

Echec et mat ! Hugues impose sa loi

Entre nous, Adalbéron a tout intérêt à pousser Hugues sur le trône.

Pourquoi ? L’évêque veut unir Germanie et Francie de l’Ouest. Réunifier la chrétienté dans un Empire unique dominant toute l’Europe. Reconstituer l’ancien empire romain germanique et refiler à terme la couronne franque à l’empereur germanique Othon III.

Comment ? En nommant comme roi un petit baron assez peu puissant (Hugues), pour gagner du temps : hé, Othon n’a que 7 ans, faut qu’il grandisse...

Adalbéron pense qu’à 47 ans, Hugues va bientôt casser sa pipe et qu’Othon pourra récupérer la couronne de la Francie occidentale et la réunir à la Germanie.

Sauf qu’Adalbéron s’est planté : Hugues a encore 10 ans à vivre, et sa dynastie naissante va durer 8 siècles !

3 - Le sacre d'Hugues Capet et « l'invention » de la primogéniture

Le 3 juillet 987, dans le chœur de la cathédrale de Noyon, Hugues, 47 ans, se fait sacrer roi des Francs par Adalbéron. Le sacre se fait selon un rite mis en place par Pépin le Bref en 751, vous vous souvenez ?

Hugues, lui, une fois devenu roi des Francs, pense direct à assurer ses arrières : il fout son fiston Robert le Pieux au co-pouvoir en le sacrant, le 25 décembre 987 !

C’est le système selon lequel le roi élit de son vivant son fils aîné comme son successeur, le rex designatus : on appelle ça la primogéniture.

Du coup, Hugues n’est plus un roi de pacotille... C’est parti pour 10 ans de règne, avec une dynastie qui va régner 800 ans sur la France.

Hugues qui a été élu parce que les grands en avaient marre des rois héréditaires... marrant, hein ?

4 - « Qui t’a fait roi ? » Le dialogue mythique

Alors OUI, Hugues devient roi des Francs, mais il doit défendre sa légitimité, sans arrêt.

D'où ce dialogue célèbre.

« - Qui t’a fait comte ? » lance Capet à un vassal désobéissant, Aldebert de La Marche.

« - Et toi ? Qui t’a fait roi ? » lui balance ce dernier.

Histoire de bien rappeler la légitimité douteuse de l’ancien duc des Francs, et grâce à qui il est devenu roi... grâce à des seigneurs comme Aldebert !

5 - 8 siècles d'une dynastie en béton : la fondation des Capétiens, on la doit à Hugues !

Après les Carolingiens présents depuis 768 avec Pépin le Bref, voilà Hugues, 1er Capétien.

Une dynastie qui va durer 8 siècles. Hé oui. Qu’on se le dise : Hugues Capet fonde la puissante dynastie des Capétiens.

Les Capétiens originels règnent jusqu’en 1328. Par des ancêtres communs, une branche indirecte se fonde : les Valois, et ensuite les Bourbons.

Nos Capétiens se maintiennent donc jusqu’à la Révolution Française : jusqu’à ce que Louis XVI perde son trône, en 1792 (moment tragique, vous vous souvenez, aux Tuileries ?).

Louis XVI n’étant plus roi, on le surnomme d'ailleurs simplement... « citoyen Louis Capet » !


Et encore !