Les intrigues de Madeleine de Silly

Vinaigrette 0
Le château - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA Le château - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA
Château de la Rochepot Château Complot Louis XIII

Intrigues à la cour de Louis XIII

Après les Pot déboule la famille de Silly, en place jusqu'en 1640. Parmi les Silly... Madeleine : coquine et intrigante ! En novembre 1630 a lieu la Journée des Dupes, vous savez, quand la reine Marie de Médicis (accessoirement maman de Louis XIII) croit pouvoir piéger son ennemi Richelieu et le disgracier.

Mais non ça se retourne contre elle... son fiston confirme la place de Richelieu et elle se fait exiler... C’est un complot, une machination, et il faut punir tous les traîtres et les impliqués. Parmi eux, l’ancienne dame d’atours de la reine Anne d’Autriche, Madeleine de Silly, dame de Fargis et comtesse de La Rochepot.

On l’a accusée de moult intrigues à la Cour... celle-là sera la dernière : on la condamne à mort par contumace « à cause de ses cabales et non à cause de ses galanteries », dit Tallemant des Réaux. Parce qu’elle avait commencé tôt dans la galanterie, Madeleine, sortant avec tous les beaux jeunes hommes qui se trouvaient sur son chemin...

Exécutée en effigie

Intelligente mais pas vraiment belle (défigurée par la petite vérole, explique Tallemant), elle se trouve un mari en la personne de Charles d’Angennes, seigneur de Fargis. Après quoi elle obtient la protection de Richelieu, ce qui fait qu’elle devient dame d’atours de la reine. Mais les intrigues commencent, elles se trament dans l’ombre...

Même qu’elle se met à détester le cardinal, son protecteur, et ne le cache même pas ! Lui « crut qu'elle l'avait mal servi auprès de la Reine en son amourette ; et quand il la chassa, il publia des lettres, qui sont imprimées, d'elle au comte de Cramail. » On la juge pour crime de lèse-majesté mais comme elle n’est pas là, c’est l’exécution en effigie qui l’attend.


Et encore !