La violette de Toulouse, du sucre et des Jeux Floraux

Vinaigrette 0
Les violettes - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Les violettes - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Festivités Clémence Isaure Spécialité

Késako ?


Une des spécialités de la ville de Toulouse, la violette ! Fabriqués depuis la fin du XIXe siècle, ces bonbons au sucre cristallisé ont un goût prononcé de violette et en même temps une petite saveur acidulée très agréable et très fraîche. Les confiseurs utilisent des fleurs fraîches de violettes qu'ils cristallisent dans le sucre. Les bonbons en eux-mêmes ont une forme de petite fleur.

La petite histoire


Au Moyen-Age, Clémence Isaure destine ces petites fleurs au gagnant des Jeux Floraux. Tout a commencé en novembre 1323, lorsque 7 troubadours se retrouvent à Toulouse pour discuter d'une nouvelle sorte de concours de poésie : ils décident que chaque année, début mai, une violette d'or sera décernée au poète qui aura écrit le plus beau poème. Voilà les Jeux Floraux fondés : pour la première édition, c'est Arnaud Vidal de Castelnaudary qui reçoit la joya de la violetta...

L'histoire de la petite fleur bleue commence à la fin du XVIIIe siècle : la culture de cette fleur de Parme vient d'arriver à Toulouse. Et puis, en 1811, on voit apparaître sur les marchés toulousains la violette de Parme Toulousaine, la violette actuelle. Le bonbon, lui date de la fin du XIXe siècle.


Et encore !