La livre tournois de Tours, de l'or au chocolat

Vinaigrette 0
Livre tournois - ©Classical Numismatic Group / CC-BY-SA Livre tournois - ©Classical Numismatic Group / CC-BY-SA
Spécialité

Késako ?


Vous connaissiez les euros en chocolat ? Hé bien, à Tours, on fait des livres tournois en chocolat, nom de la monnaie qui a été frappée pour la première fois à Tours au Moyen-Age. Petite spécialité française créée en 1989, on la trouve déclinée sous 3 formes : chocolat amer, chocolat-café, chocolat-orange.

La petite histoire


Apparue au XIIIe siècle, disparue en 1795 pour faire place au franc, notre livre tournois voit le jour à l'abbaye Saint-Martin de Tours. Tout commence à l'époque carolingienne. Charlemagne et Pépin le Bref font frapper à Saint-Martin une monnaie royale, car les rois de France en sont abbés laïques. Les nouveaux écus portent la mention TURONES CIVIS : oui ! Le tournoi s’appelle ainsi, car il vient de Tours !

Mais la réforme économique mise en place par Philippe Auguste chamboule tout : on frappe des livres parisis à Paris (utilisées dans tout le Nord de la France) et des livres tournois en même temps. Sauf que l'utilisation du tournois, lui, s'étend à tout le pays et devient LA monnaie pour commercer ! Saint Louis, à qui on doit un grand chambardement au niveau de l'économie, fait frapper le gros tournoi, grossus Turonensis.

Il faudra attendre le règne de Louis XII pour qu'on trouve le profil du roi sur la pièce. Auparavant, on voyait toujours sur un côté une croix encadrée d'une figure à 4 lobes et de l'autre un chevalier à cheval ou des fleurs de lis. Sur notre tournois de Tours, on voyait une sorte de château à 2 tours.


Et encore !