La fête des Bonnes Gens de Canon

Vinaigrette 0
Le château - ©isamiga76 / CC-BY Le château - ©isamiga76 / CC-BY
Château de Mézidon-Canon Château Festivités

Dès 1775, la femme de Jean-Baptiste de Beaumont, Anne-Louise du Mesnil, créé une fête spéciale et très populaire : la « fête des Bonnes Gens ». Le but ? Elire un « bon vieillard », « une bonne fille », « un bon chef de famille », « une bonne mère » parmi les habitants du pays (les villages de Canon, Vieux-Fumé et Mézidon). On couronne les premiers de blés, les deuxièmes de roses, les mères d’immortelles... et ils reçoivent une médaille et de l’argent.

La fête devient très populaire chez les villageois et les gens du coin, mais aussi chez les gens de la haute, dans toute la France ! Le village devient « Canon-les-Bonnes-Gens ». Même le comte d’Artois (le frangin de Louis XVI) vient et participe à la fête, car Jean-Baptiste est son intendant des Finances. La dernière fête aura lieu en 1786, quand ce dernier meurt...

Mais, dites donc... Vous vous souvenez de la fête de la Rosière de saint Médard à Noyon ? Eh bien, on trouve un air de ressemblance avec celle de Canon, non ? Une fête champêtre un peu païenne sur les bords, comme celle qu’on voyait après la Révolution... D’ailleurs, on voit des motifs rappelant la fête des Bonnes-Gens sur la façade Est du château de Canon et des souvenirs à l’intérieur...


Et encore !