This website requires JavaScript.

10 anecdotes sur Marie Stuart

Marie Stuart | ©Paris Musées - Musée Carnavalet / CC0
Château Marie Stuart Domaine royal de Château Gaillard

Faisons connaissance avec le personnage le plus célèbre du Château Gaillard d'Amboise, la mythique Marie Stuart !

C'est là qu'elle passe sa lune de miel avec François II de France, en 1558.

Retour sur le destin tragique d'une reine de France puis d'Ecosse, en 10 anecdotes.

1 - Marie la Franco-Ecossaise

Son père, Jacques V d’Ecosse, c'est le roi catholique qui lutte contre le souverain anglican Henry VIII, qui convoite son royaume.

Née en 1542, Marie a quelques jours quand ce père meurt : on la couronne à 9 mois, en urgence.

Sa mère, Marie de Guise, est une Lorraine, issue des puissants Guise qui auront leur rôle à jouer dans les guerres de Religion françaises.

C’est elle qui choisit d’envoyer sa fille en France se faire élever à la cour des Valois : une alliance avec la France catholique, cette vieille amie de toujours…

Les plus belles années de la vie de Marie Stuart, à coup sûr.

2 - D’où vient le patronyme Stuart ?

Du clan écossais des Stewart, dont fait partie le second époux de Marie, Henry Stuart, lord Darnley !

A la base, ce nom vient du premier de la lignée, Walter, steward (intendant) du roi d’Ecosse Robert Ier.

Walter ayant épousé la fille de ce roi en 1315, leur fils succède à son oncle comme roi d’Ecosse en 1371 sous le nom de Robert II.

On a francisé Stewart en Stuart en éludant le W, trop difficile à prononcer pour une bouche française !


Marie Stuart

Marie Stuart | ©Rijksmuseum / CC0

3 -Elle a été mariée 3 fois

La première fois avec le dauphin François, futur et éphémère François II de France.

Ensuite, en Ecosse, la voilà qui s’unit le 29 juillet 1565 à Henry Stuart, lord Darnley, son cousin germain et petit-neveu du roi Henry VIII.

Elle l’aime d’un amour passionné... Mais le mariage lui rend bientôt la vue.

Le lord en question se révèle être un rustre débauché, monstre d’égoïsme qui, par jalousie, fait assassiner le secrétaire privé de Marie, David Rizzio.

Il tente même de lui faire faire une fausse couche.

L’union ne résiste pas bien longtemps, malgré la naissance d’un fils, le futur James VI d’Ecosse.

Enfin, Marie épouse James Hepburn, un aristocrate : on les suspecte vite d’avoir assassiné Darnley, retrouvé mort étouffé dans le jardin de sa maison !

Rumeur qui enfle, d’autant plus que Marie finit par épouser Hepburn, le 24 avril 1567...


Lord Darnley

Lord Darnley | ©Rijksmuseum / CC0

4 - Lune de miel à Château Gaillard

A ne pas confondre avec le Château-Gaillard normand !

Ce petit trésor de verdure niché à Amboise appartient au cardinal de Guise, l'oncle de Marie.

Il a initialement été crée pour Charles VIII, avec ses extraordinaires jardins Renaissance (les tous premiers de France) imaginés par le paysagiste Pacello de Mercogliano, surnommé le Léonard des jardins.

C'est ici que Marie et François passent 3 semaines de lune de miel, en 1558, après un beau mariage à Paris.


Château Gaillard

Château Gaillard | ©Sorel2 / CC-BY-SA

5 - Marie Stuart... se remarie en noir

Juillet 1565. Marie Stuart se marie pour la 2e fois.

Elle arrive dans la chapelle royale d’Holyrood, à Edimbourg, au bras de son beau-père le comte de Lennox… en habit de deuil !

Ces mêmes vêtements qu’elle portait 27 ans plus tôt, après la mort de son premier mari, François II de France !

Elle ne porte donc pas de blanc, mais une robe de soie noire et un grand voile de même couleur.

Elle pénètre dans la chapelle en tant que veuve du roi de France...


Marie Stuart âgée de 38 ans

Marie Stuart âgée de 38 ans | ©The Metropolitan Museum of Art / CC0

6 - Sa cousine la détient pendant 18 ans

En 1561, Marie Stuart quitte la France, sans se retourner. Elle a 18 ans. Son premier mari, François II de France, vient de mourir. La jeune veuve rentre en Ecosse après 12 ans d'absence. Et Marie compte bien récupérer le trône écossais...

En Ecosse, Marie devient une reine catholique tolérante, parmi sa cour à majorité protestante.

C’est cette même cour, apprenant l’assassinat de lord Darnley, son 2e mari, par son 3e époux, en 1567, qui hurle à la rébellion.

Arrêtée, Marie doit abdiquer, en 1567.

En raison du meurtre supposé de ce 2e époux, sa cousine, Elizabeth Ire d'Angleterre, la place en détention pendant 18 longues années.

Mais était-ce vraiment pour cette raison ?

Hé non ! Marie devenait une rivale encombrante.

Les catholiques la reconnaissaient comme leur vraie reine, elle devenait dangereuse pour Elizabeth Ire...

Oui ! Cette dernière est la la fille du 2e mariage d'Henry VIII d'Angleterre. Le divorce n'ayant jamais été reconnu par le pape, le remariage du roi est considéré comme illégitime.

L'héritière légitime du trône anglais serait donc Marie Stuart... la descendante directe de la sœur d'Henry VIII !


Mort de Marie Stuart

Mort de Marie Stuart | ©The Metropolitan Museum of Art / CC0

7 - Elle est morte décapitée

Piégée par Walsingham, chef des services secrets de sa Majesté, on accuse Marie de comploter contre la reine Elizabeth, en octobre 1586.

Pire ! Marie aurait commandité sa mort !

Condamnée à mort, elle monte sur l'échafaud le 8 février 1587, au château de Fotheringhay, dans le Northampshire. Il est 10 heures du matin.

Marie porte une robe rouge. Son bourreau est ivre.

Il lui faut s’y reprendre à 3 fois avec sa hache, pour enfin ôter la vie de la pauvre jeune femme.

8 - Des Stuarts aux Hanovre

Son fils devient roi sous le nom de Jacques VI d’Ecosse et Ier d’Angleterre.

Il détient le record du plus long règne en Ecosse, soit 58 ans !

Après les Tudor, les Stuarts règnent jusqu’en 1714 avant le passage aux Hanovre, avec George Ier !


Elizabeth Ire

Elizabeth Ire | ©The Metropolitan Museum of Art / CC0

9 - Elle repose... auprès d’Elizabeth Ire

Marie avait d’abord souhaité reposer à Reims, auprès de sa famille lorraine de Guise.

Elle est finalement inhumée à la cathédrale de Peterborough, dans le Cambridgeshire, avant en 1612 d’être exhumé sur ordre de son fils

Il la fait transférer à l’abbaye de Westminster, où elle repose toujours tout près du tombeau de son illustre cousine !

10 - Sa citation la plus célèbre

« En ma fin est mon commencement », In my end is my beginning.

Marie aurait brodé cette phrase sur son voile, lors de son emprisonnement en Ecosse.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !