This website requires JavaScript.

Une histoire d'aurore boréale au château provençal de Peynier

Quand : 12 septembre 1621

Aurore boréale | ©Martin Str / Pixabay
Château Château de Peynier

L'astronome Gassendi est le tout premier à décrire scientifiquement une aurore boréale !

L'observation de ce phénomène naturel a lieu ici, à Peynier, en Provence.

Que s'est-il passé ?

Traité physique et historique de l'aurore boréale (1754) rapporte :

« L’aurore boréale du 12 septembre 1621 observée par Gassendi à Peynier en Provence, entre Aix et Saint-Maximin, fut une des premières qui réveilla l’attention des philosophes sur la distance des lieux où le phénomène a coutume de paraître. Cette aurore boréale fut vue en même temps dans toute la Provence, en Dauphiné, à Bordeaux, à Dijon, à Paris, à Rouen, en un mot, dans toute la France et bien au-delà, jusqu’à Alep en Syrie, c’est-à-dire à près de 700 lieues vers l’orient de la France, et à environ 12 degrés de plus vers le midi que Paris. C’est ce que nous apprend Gassendi, et que je trouve confirmé par Bouillaud, qui observait le même phénomène à Loudun, pendant que Gassendi l’observait à Peynier et Galilée à Venise. »


Château de Peynier

Château de Peynier | ©François GOGLINS / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Gassendi à Peynier

Connue depuis longtemps des anciens, c’est au XVIIe siècle que les aurores boréales commencent à agiter les scientifiques.

Et c’est bien le philosophe et astronome Pierre Gassendi qui en observe une exceptionnelle au château de Peynier, ce 12 septembre 1621.

Il décrit le phénomène scientifiquement pour la toute première fois et lui donne le nom d’aurore boréale, aurora borealis : d’aurore, le lever du jour et de borealis, le vent du nord en latin.

Mais que fait Gassendi ici, au fait ? Le site officiel de la commune de Peynier indique qu’il rend visite au seigneur Jean-Baptiste d’Arbaud de Matheron « pour une affaire judiciaire »...


Gassendi

Gassendi | ©Rijksmuseum / CC0


À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !