This website requires JavaScript.

Une église et des siècles de crottes et d'épluchures de carottes

L'entrée | Benchaum / CC-BY-SA
Eglise paroissiale Eglise Notre-Dame de Bonne-Nouvelle

Derrière les murailles de Philippe Auguste, renforcées en 1356 par Etienne Marcel, qui partaient de la porte Saint-Denis jusqu'à la porte Montmartre, que trouve-t-on ?

Hé bien, depuis le Xe siècle, les Parisiens déversent là leurs déchets !

S'accumulant au fur et à mesure, les immondices, formant une butte artificielle assez élevée, prend le nom de « butte en gravois ».

Du sommet, on rapporte qu'on y a une vue imprenable qui donne sur une plaine marécageuse où l'on chasse le canard... tout un programme !

Ce quartier appelé « ville-neuve en gravois » se peuple petit à petit. Mais point de lieu de culte !

On autorise donc en avril 1551 la construction d'une petite chapelle, sous le vocable de Sainte-Barbe et Saint-Louis.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !