This website requires JavaScript.

Un siège, le choc... et des trous dans le mur

Le château | Luna04 / CC-BY-SA
Château Guerre de Succession Bretonne Siège Forteresse de Largoët

Mentionné pour la première fois au Xe s, Largoët appartient à la famille de Malestroit, au XIIe s.

Un des membres fait construire l’enceinte et l’imposante porte d’entrée.

Au cours de la guerre de Cent Ans se joue un autre conflit en arrière-plan : celui de la guerre de Succession de Bretagne.

Aaah... la guerre de quoi ?

Minute, je vous explique ! Jean III, duc de Bretagne, meurt en 1341 sans héritiers.

A partir de ce moment, deux clans s’opposent pour récupérer le duché : celui de Jeanne de Penthièvre, nièce de Jean III et épouse de Charles de Blois, qui reçoit l’appui du roi de France.

A l’opposé, Jean de Montfort, demi-frère du duc, reçoit l’aide de l’Angleterre.

Et les Malestroit ? Ils soutiennent les deux partis. Alors, forcément, le château se fait assiéger en 1342.

Un loooong siège raconté par Froissart dans ses Chroniques.

Les assaillants « firent aux murs des trous d’une toise, entrèrent par force et tuèrent tous ceux qui s’y trouvèrent. »

Waouh ! Et Largoët qui était censé être imprenable...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !