This website requires JavaScript.

Un rustre endetté jusqu'au cou

Le château | Sébastien HOSY / CC-BY-SA
Château de la Loire Château Château d'Azay-le-Rideau

François Ier offre Azay en 1528 à Antoine Raffin, capitaine des gardes ayant combattu avec lui à la bataille de Pavie.

C'est la petite-fille d'Antoine qui nous intéresse, là : Antoinette.

Elle a fait un beau mariage avec le sieur de Lansac, petit-fils naturel de François Ier.

Antoinette vit auprès de la reine Margot, dont elle est la dame d'honneur.

Son mari, ambassadeur en Pologne et en Espagne, est toujours à droite à gauche.

Alors, Antoinette vit la plupart du temps à Azay-le-Rideau.

Elle est riche ! Trèèèès riche... et ça, son mari le sait.

Il n'a plus un sou en poche et il commence à s'endetter !

Le voilà qui ruine son épouse...

Dangereusement, même... Antoinette préfère divorcer (pardon pour l'anachronisme), en 1603.

Alors son mari commence les problèmes... Avec une douzaine d'hommes d'armes, il pénètre par effraction au château en forçant porte et pont-levis, piquant dans la chambre du trésor bijoux et objets précieux pendant l'absence de sa femme...

Tsss... Mais quel rustre !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !