This website requires JavaScript.

Tout un fromage : Marie Harel n’aurait pas inventé le camembert...

Quand : 1791

Camembert | ©jacqueline macou / Pixabay
Statue Inventeur et créateur Statue de Marie Harel

Comment ?! Du rififi au pays du fromage ?

La Normande Marie Harel a-t-elle vraiment inventé la recette du célèbre camembert ? Est-ce la vérité absolue, ou une légende ?

Une agricultrice normande

La légende est jolie. On a des images plein la tête !

La Normandie couverte de bocages vert mousse et de pommiers chargés de fruits.

Des nuages ronds et gris comme des moutons se traînent dans un ciel ardoise. Chouette carte postale !

Une jeune femme s'approche, les joues roses, un petit bonnet de toile blanche comme le lait sur ses cheveux noués.

Elle s’appelle Marie Harel, jeune agricultrice originaire de Crouttes, non loin de Camembert (61). Elle fabrique des fromages à pâte molle.


Crouttes, village natal de Marie Harel

Crouttes, village natal de Marie Harel | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Le secret de l'abbé

Nous sommes en 1791. Un an après l’adoption de la Constitution civile du clergé. Beaucoup s’y opposent et deviennent « réfractaires », ils quittent le pays.

En Normandie, on préfère faire vite et aller en Angleterre, en passant notamment par la Normandie !

L’abbé Bonvoust, venu du pays de Brie, s’arrête en chemin pour l’exil dans le village de Camembert : il se cache au manoir de Beaumoncel, où travaille Marie Harel.

Elle sympathise avec notre abbé, qui finit en échange par lui donner le secret de la pâte du fromage de Brie.

Marie adopte la recette pour ses propres fromages : elle se met à fabriquer la nouvelle mouture dans des moules à livarot.

De là serait né le camembert dont on se régale aujourd’hui !


Camembert

Camembert | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Succès national !

Marie Harel transmet la recette fraichement créée à sa fille et son gendre Thomas Paynel, qui s'empresseront de vendre les fromages sur les marchés de Caen ou Lisieux.

Le camembert s'exportera alors vers la capitale, avec l'inauguration de la ligne de chemin de fer Paris-Granville, en 1863.

Victor Payel en fera même goûter à l'empereur Napoléon III !

Succès garanti...


Le village de Camembert

Le village de Camembert | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Toute la vérité !

La vérité ? D'abord, Marie Harel a bien existé.

Elle est bien née (Fontaine) à Crouttes, en 1761. C’est bien une agricultrice qui, avec son mari (Jacques Harel), produit des fromages reconnus dans la région, selon une vieille recette locale.

Sauf que… bien avant Marie Harel, on évoque le camembert !

A commencer par Thomas Corneille, en 1708, dans son Dictionnaire géographique. Oui, oui, le frère du célèbre Normand Pierre Corneille, l'auteur du Cid !

Il évoque ainsi le bourg de Vimoutiers : « On y tient tous les lundis un gros marché où l’on apporte les excellents fromages de Livarot et de Camembert. »

Marie Harel n’aurait pas « inventé » le camembert. Mais ce qui est sûr, c'est qu'elle et ses descendants ont grandement perfectionné une ancienne recette traditionnelle, dont on ignore (c'est vrai) les toutes premières origines.


Stèle en l'honneur de Marie Harel

Stèle en l'honneur de Marie Harel | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Les statues de Vimoutiers

Une première statue se trouve à côté de l’église Notre-Dame, offerte par un médecin new-yorkais en 1928, endommagée (décapitée !) par des bombardements américains, en juin 1944.

Une autre trône place de Mackau près de la mairie, offerte en remplacement par les 400 ouvrier-ère-s d’une fromagerie de l’Ohio, pour s’excuser des bombardements de 1944...


Statue de Marie Harel, Vimoutiers

Statue de Marie Harel, Vimoutiers | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA


À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !