This website requires JavaScript.

Ronsard au château d'Ambleville

Le château | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Château Pierre de Ronsard Château d'Ambleville

Allez, on court au château d’Ambleville !

On se croirait, en plein Vexin, dans l'Italie ensoleillée de la Renaissance...

Le château primitif d'Ambleville voit le jour au XIVe siècle.

Il se trouve alors à la frontière entre le Vexin français et le Vexin normand (sous domination anglaise) : aaah, la belle place-forte stratégique !

En 1450, la famille de Mornay récupère le château par alliance.

Oh, mais on les connaît, ceux-là !

Tout juste : on vous les a présentés dans leur fief, le château voisin de Villarceaux...

Leurs descendants décident de mettre Ambleville au goût du jour.

Quand ça ? A l’époque Renaissance, pardi !

Entre 1530 et 1550, plus exactement, lorsque Jean Grappin, un architecte renommé de la région, transforme complètement l'aspect du château.

Restent aujourd'hui de cette époque les plafonds à caissons peints et les cheminées...

Mais... attendez ! Vous n’avez pas remarqué un élément pas franchement Renaissance, au château ?

Oui : le corps de logis au sud, de style classique, avec son avant-corps et son fronton triangulaire.

Ce sont nos Mornay qui le font ajouter au XVIIIe siècle !

La tradition dit que Ronsard compose une partie de ses Amours dans le parc du château.

Il vient souvent à Ambleville, car il est ami avec la famille de Mornay.

Les Amours, ouvrage tout entier dédié à la belle Cassandre Salviati, l’amour de sa vie.

Tiens, la marquise de Villefranche fait partie de la famille des Salviati... un hasard ?

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !