This website requires JavaScript.

Pourquoi dit-on... boute-en-train ?

Image d'illustration | ©Greg Sargent / Pixabay
Haras Animaux Expression française Haras du Pin

Tiens ! Se retrouver au haras du Pin pour évoquer l’expression boute-en-train… un poil bizarre, non ? Hééé… pas tant que ça !

Il est sympa, le boute-en-train ! Il est joyeux, il met l’ambiance dans les soirées…

Alors, si je vous dis qu’on trouve l’origine de cette expression dans la paille et le crottin, au sein d’un haras ?

Vous ne me croyez ? Et pourtant, c’est vrai !

Des haras domestiques en France (Jean-Baptiste Huzard, 1829) donne la définition :

« Le boute-en-train est un cheval entier qu’on présente aux juments pour voir si elles sont en chaleur, et qu’on retire ensuite sans les laisser saillir, quand on s’est convaincu que les juments étaient ou n’étaient pas bien disposées. On l’emploie encore à faire entrer à chaleur celles qui ne sont pas encore dans cet état, en les plaçant momentanément à côté d’elles à des intervalles rapprochés. »


Le pauvre boute-en-train n’écopera que des ruades de la femelle : le droit de se reproduire est réservé à l’étalon.

Finalement, ce n’est pas très joyeux, comme histoire !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !