This website requires JavaScript.

Petite histoire du pont de La Feuillée en 4 anecdotes

Quand : 1831 - 1949

Le pont | Basilio / Public domain
Pont Pont la Feuillée

1 - Un incroyable pont suspendu !

Le premier pont à franchir les eaux de la Saône à cet endroit date de 1831. C’est une passerelle, un pont suspendu : comme tous les ponts de cette époque à Lyon.

On le doit à Marc Seguin, le génial inventeur du premier pont suspendu d’Europe continentale à traverser le Cance, en Ardèche !

Une passerelle avec câbles en fil de fer, au lieu de chaînes en fer forgé, comme c’était l’usage jusqu’alors.

Mais saviez-vous qu’avant lui, un homme y avait déjà pensé ?

Un Lyonnais du nom d’Étienne, « serrurier-mécanicien » ! La Gazette de France du 15 avril 1732 rapporte :

« Un gentilhomme lyonnais a présenté au roi le modèle d’un pont volant, dont l’original sur 100 toises de long et 2 de large, est suspendu d’une demie toise au-dessus de l’eau, au travers de laquelle les hommes armés peuvent sûrement traverser. Et néanmoins ce pont est bâti d’une manière si légère, qu’une ou deux charrettes au plus le peuvent transporter, parce qu’il se démonte dans une heure, et se monte en aussi peu d’espace. »

Seguin a-t-il eu vent de l’invention du gentilhomme lyonnais ? Mystère !

Cette passerelle est en tous cas détruite en 1910.

Ancien pont de La Feuillée, 1910

Ancien pont de La Feuillée, 1910 | ©Bibliothèque municipale de Lyon - Numelyo / Public domain

2 - D'où vient le nom de Feuillée ?

Son nom fait référence à une vieille tradition : la connaissez-vous ?

Autrefois, les feuillées désignaient de petites cabanes faites de branches d’arbres, recouvertes de feuilles.

Les bateliers, les pêcheurs, les marchands du port, et tout le petit monde qui grouillait sur les quais, venaient y prendre le frais.

Dictionnaire des rues, places, passages, quais, ponts de la ville de Lyon (1838) rapporte :

« On appelait feuillées des berceaux de verdure faits avec des branches d’arbres revêtues de leurs feuilles, et sous l’ombre desquels on prenait le frais. Il y en avait une en cet endroit, destinée aux marchands et mesureurs de blé, bateliers et gens du port. Philibert Girioet, dans son poème sur l’élection d’un prince de la Basoche de Lyon, décrit ainsi une feuillée : "Cependant le prince de la Basoche ordonne à l'un de ses ministres, auquel le soin des forêts avait été confié, d’aller aussitôt sur la montagne et d’y faire couper des branches chargées de feuilles, pour en construire dans la cité, des berceaux sous lesquels on puisse se mettre à l’abri de la chaleur, et jouir à la fois du plaisir des champs et de celui de la ville." »
Le pont

Le pont | ©Elliott Brown / Flickr / CC-BY-SA

3 - Les lions de l’ancien pont... existent toujours !

Le premier pont de 1831 était orné de quatre statues de lions en fonte et de quatre vasques, réalisés par René Dardel, à qui l’on doit aussi le palais de la Bourse de Lyon.

On peut voir ces différents décors sur cette photo ancienne, ci-dessous.

Le pont vers 1900

Le pont vers 1900 | ©Bibliothèque municipale de Lyon - Numelyo / Public domain

Les vasques et les lions sont allés rejoindre l’usine des eaux de Saint-Clair, dans la périphérie de Lyon, après la destruction du pont, en 1910.

En 1992, à l’occasion du 350e anniversaire de la fondation de Montréal au Québec, la ville de Lyon donne un des lions du pont.

Aujourd’hui encore, on peut le voir à l’entrée de la roseraie du Jardin botanique de la ville !

Un des lions du pont à Montréal

Un des lions du pont, à Montréal | ©ideatrendz / Flickr / CC-BY-SA

4 - Le pont actuel

En 1910, donc, la passerelle primitive est démolie. Un pont métallique voit le jour 2 ans plus tard…

La nouvelle construction ne fait pas long feu : les Allemands dynamitent ses arches en 1944.

5 ans plus tard, nouveau projet, proposé par l'ingénieur Mogaray... enfin ! Il s’agit du pont actuel

Sources

  • Auguste Bleton. Lyon pittoresque. 1896.
  • Claude Bréghot du Lut. Dictionnaire des rues, places, passages, quais, ponts de la ville de Lyon. 1838.
  • Pont de la Feuillée. Office de Tourisme OnlyLyon, lyon-france.com.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !