This website requires JavaScript.

Petite histoire du château de Plessis-les-Tours

Le château | Yannick Bonnet / CC-BY-SA
Château de la Loire Château Louis XI Château de Plessis-les-Tours
On connaît généralement ce petit château brique et pierre pour son châtelain le plus célèbre, un roi de France... mais qui, qui ? Celui qui finit ses jours ici en 1483 à l'âge de 60 ans, a longtemps été synonyme de fourberie, de cruauté et de tyrannie. Surnommé « l'universelle araigne », je suis ?... Louis XI, bien sûr ! Le Plessis se nomme d'abord Montils-lez-Tours : le fief appartient alors à Hardouin de Maillé, chambellan de Louis XI. Celui-ci en fait l'acquisition en 1463, et fait aussitôt abattre l'ancien château pour en reconstruire un autre, qui reçoit alors son nom actuel de Plessis-lez-Tours. L'endroit ne dépayse pas vraiment notre roi ! En effet, il est souvent venu au Plessis étant petit, avec sa mère Marie d'Anjou... Après sa disparition, c'est au tour d'un autre roi, Charles VIII, de venir souvent avec son épouse Anne de Bretagne : le couple royal aménage des appartements plus confortables. Plus tard, le frère d'Henri III, François duc d'Alençon, y habite un moment. Saviez-vous qu'Henri IV fait planter des mûriers dans le parc, faisant de la région de Tours un des centres de production de soie en France ? Mais voilà, en 1778, on transforme le château en dépôt de mendicité. En 1794, il devient bien national, acheté par des spéculateurs qui le détruisent. La ville de Tours le rachète en 1932 et le sauve de la ruine.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !