This website requires JavaScript.

Petite histoire de Notre-Dame de Penhors

La chapelle | Larvor / CC-BY-SA
Chapelle Eglise Notre-Dame de Penhors

Nous voilà à Pouldreuzic, patrie de l'écrivain Per-Jakez Hélias (le Cheval d'Orgueil, c'est lui) !

On y voit une bien belle chapelle, construite entre le XIIIe et le XVe siècle, tout près de la mer. Etonnant !

Toute seule sur la dune, son nom signifie « tête » (pen) et « roseau » (hors), parce qu’elle a été construite non loin d’un petit étang envahi de roseaux.

Tous les ans, le premier dimanche de septembre a lieu le 2e plus grand pardon de Cornouaille...


Notre-Dame de Penhors

Notre-Dame de Penhors | ©Musée de Bretagne / Public domain


D’ailleurs, Per-Jakez Hélias évoque le pèlerinage de Penhors dans son célèbre roman :

« Son pardon fut institué peu après que le pape, en 1482, eut accordé de pleines indulgences pour le grand pardon de Reims.
« Au 13e siècle, il y avait déjà une chapelle à cet endroit. Elle a été maintes fois remaniée, agrandie, frappée de la foudre, mais la Vierge a tenu bon. En 1970, le toit menaçait ruine.
« Malgré la dureté des temps, on a trouvé le moyen d’y remédier. Pouvait-on laisser s’écrouler un édifice autour duquel des marées de fidèles, depuis 600 ans, ont changé les louanges de Marie et imploré sa protection !
« Des marées de fidèles qui ont déversé assez d’écus pour faire à la Vierge un toit d’or ! »


Vous pourrez voir la Vierge portée en procession dans la chapelle, à gauche de l’autel !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !