This website requires JavaScript.

Petite histoire de la citadelle de Neuf-Brisach

Vue aérienne | Psu973 / CC-BY-SA
Fortification Vauban Citadelle de Neuf-Brisach
Louis XIV, à cause du traité de Ryswick qui met fin à la guerre de Neuf Ans, vient de perdre la place-forte allemande de Vieux-Brisach conquise quelques années auparavant... et oui, nous sommes à 5 km de la frontière ! Pour pallier cette perte, le roi demande à Vauban de construire une citadelle pour défendre la rive gauche du Rhin : Neuf-Brisach ! Construite à la toute fin du XVIIe siècle, la petite cité tirée au cordeau annonce clairement la couleur : c'est une place-forte militaire et il lui faut des soldats ! On promet des privilèges et des exemptions d'impôts dès 1698 aux familles qui viendraient s'installer. Avec sa forme d'octogone régulier avec une muraille percée de 4 portes, la fière citadelle en impose ! Chaque côté de l'octogone est flanqué d'une casemate. Dans les casernes, on pouvait loger plus de 3 000 soldats et plus d'une centaine de chevaux ! Si remparts, fossés, ponts, portes triomphales sont encore debout, on ne doit pas oublier que la place a bien souffert en 1870 : bombardée, devenue allemande, elle se fait reconstruire dès 1875. Restaurée au XXe siècle, elle fait aujourd'hui partie du patrimoine mondial de l'Unesco !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !