This website requires JavaScript.

Pie VI, un pape mort à Valence

La cathédrale | Yves Tennevin / CC-BY-SA
Cathédrale Lieu de sépulture Cathédrale Saint-Apollinaire de Valence

Vous le saviez, vous, que le pape Pie VI meurt épuisé à Valence ? Et que son cœur repose dans la cathédrale de cette ville ?

D’ailleurs, regardez : on voit son monument funéraire, surmonté de son buste...

Napoléon envahit l'Italie

Hé oui. Pie s’était fait exiler. Allez, zou, envoyé en France, à Valence ! Il a 82 ans, il est malade.

Mais qu'a-t-il fait, pour mériter ça ?

Tout commence quand les troupes de Napoléon envahissent l’Italie, pendant la campagne d’Italie.

Hop, signature du traité de Tolentino entre Napoléon et Pie : les Etats Pontificaux perdent toutes leurs terres, comme Avignon en France...

La traversée vers Valence

Mais Pie, fatigué, sent qu’il va mourir. Il veut rester dans Rome, même occupée par les Français.

On lui répond : « Mourir ? Cela peut se faire partout. » Quel tact, non mais !

Alors, le Directoire l’arrête, l’envoie à Paris, d’où il gagne Valence par chaise à porteur.

Mince : imaginez la traversée des Alpes pour un vieil homme malade, qui voulait juste mourir au chaud dans son lit !

Pie débarque à Valence, quasi mort.

Pire, une fois installé, la paralysie le terrasse !


Buste de Pie VI, Valence

Buste de Pie VI, Valence | ©Jonas Haller / CC-BY-SA

La fin du calvaire

Le calvaire ne dure pas : il pousse son dernier soupir à la fin août 1799...

6 mois plus tard, on l'enterre dans un des cimetières de la ville, sans messe, sans rien : un enterrement civil !

Le type qui a rédigé son acte de décès le présente d’ailleurs vulgairement comme « Jean Ange Braschy Pie VI, pontife de Rome » !

2 ans plus tard, son corps se fait rapatrier à Rome.

Mais son cœur et ses entrailles restent à Valence au sein de la cathédrale, à la demande des habitants…

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !