This website requires JavaScript.

Petite histoire de la cathédrale de Blois en 5 anecdotes

La cathédrale | DC / CC-BY-SA
Cathédrale Cathédrale Saint-Louis de Blois

1 - A l'origine... Solenne

Notre cathédrale gothique a d'abord été un petit oratoire dédié à Saint-Pierre, qui changera de nom pour Solenne, lorsqu'on transfère les reliques du saint en 589.

Solenne ? Oui, évêque de Chartres au Ve s : la légende dit qu'il aurait été présent lors du baptême de Clovis, aux côtés de saint Rémi...

Il meurt près du château de Luynes, en Touraine. Son successeur envoie alors une petite troupe récupérer son corps, pour l'enterrer à Chartres.

Chose faite en quelques jours. Nos hommes chargés de cette tâche rentrent sur Chartres, en faisant une halte à Blois.

Là, les habitants proposent d'abriter les reliques pour la nuit, dans leur église Saint-Pierre... Le lendemain, au moment de repartir... impossible de soulever la châsse !

Solenne serait apparu à l'évêque de Chartres pour lui ordonner de laisser ses reliques à Blois ! On peut toujours voir la crypte qui a abrité ses reliques.


La crypte

La crypte | ©Jean-Christophe BENOIST / CC-BY-SA

2 - En l’honneur du soleil

En 1678, une tempête ravage l’église (qui n'a pas encore le titre de cathédrale), ne laissant debout que son clocher...

C'est là qu'intervient la femme du contrôleur des finances de Louis XIV, Colbert.

Marie Charron, c'est son nom, est originaire de Blois : elle demande au roi de faire reconstruire l'église, qui sera consacrée en 1730 sous son nouveau nom !

Hé oui, son nom actuel, en fait : Saint-Louis, en hommage au roi Soleil...

Elle reçoit son titre de cathédrale en 1697, lors de la création de son évêché.

3 - L'orgue

En parlant de Louis XIV, au point précédent... ne manquez pas l’orgue Clicquot, offert par le roi Soleil en 1704 !

Il porte le nom du facteur d'orgue royal Robert Clicquot.

La Révolution le fait bien souffrir : des tuyaux sont fondus et les fleurs de lys du buffet sont arrachées.

L'orgue a été entièrement reconstruit au cours du XIXe siècle, mais le buffet d'orgue, lui, est d'origine.


L'orgue

L'orgue | ©Krzysztof Golik / CC-BY-SA

4 - Un saint dans la cathédrale

Saviez-vous que l'on peut voir le reliquaire du bienheureux Charles de Blois ?

Charles (1319-1364), suite à son mariage avec Jeanne de Penthièvre, devient l'un des protagonistes de la Guerre de Succession de Bretagne. Très pieux, il a été béatifié en 1904.


Reliquaire de Charles de Blois

Reliquaire de Charles de Blois | ©Montval / CC-BY-SA

5 - Le tombeau d'une dame polonaise

On voit un morceau du tombeau en marbre blanc d’Anna Jablownoska : une femme agenouillée avec la Mort qui s’appuie sur un livre ouvert sur des versets de la Bible.

Anna, c'est la mère du duc de Lorraine et ex-roi de Pologne Stanislas Leczinski, la grand-mère de la reine de France Marie Leczinska, épouse de Louis XV !

Elle meurt à Chambord, en 1727, où elle se trouve hébergée avec son mari.

Le tombeau se trouve d’abord dans l’église des Jésuites de Blois. Dispatché en plusieurs morceaux, il se retrouve ensuite dans la cathédrale.


Tombeau d'Anna Jablonowska

Tombeau d'Anna Jablonowska | ©xiquinhosilva / CC-BY


À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !