This website requires JavaScript.

Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre : agneau pascal et Pucelle

L'église | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Collégiale Jeanne d’Arc Collégiale Notre-Dame de Mehun-sur-Yèvre

Entrelacs et fer-à-cheval

La première mention de l'église date de 1069, mais elle devait déjà exister avant...

L'Histoire ne l'a pas franchement épargné : pillage par les Protestants en 1562, violent incendie en 1910 qui détruit la nef et les parties hautes...

Néanmoins, la collégiale fait le bonheur des spécialistes des vieilles pierres : ils vous diront tous qu'elle a des particularités, avec son absence de transept, son déambulatoire roman et son chœur en forme de fer-à-cheval !

L'église date donc probablement du XIe s mais le clocher-porche, lui, est plus récent.

Vous la voyez, cette grosse tour imposante, presque assise au-dessus des eaux tranquilles de l'Yèvre ?

Approchez-vous : on y voit un grand agneau pascal du XIIIe s : l'herbivore se trouve dans une croix grecque dont les branches sont décorées de jolis entrelacs...

La Pucelle à Mehun

Outre un tableau du Berrichon Jean Boucher (XVIIe s), vous voyez ce que je vois ?

Peut-être pas une œuvre d'art, mais une pièce assez colorée et pittoresque : je veux parler de la grande peinture sur toile du peintre Eugène Grandin, réalisée en 1886 où on voit Jeanne d'Arc à Mehun.

La Pucelle vient prier devant un oratoire dédié à la Vierge, devant la collégiale de la ville.

En arrière-plan, vous le reconnaissez ? Oui, le château de Mehun, comme l'architecte Darcy l'a dessiné au XIXe s !

Le tableau de Grandin, de style troubadour, a été abîmé lors de l'incendie de 1910.

Alors, on l'a retaillé pour le mettre à sa place actuelle, sous une arcature.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !