This website requires JavaScript.

Les péchés des laboureurs de la plus vieille maison de Paris

La façade | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Maison Maison de Nicolas Flamel

Voici la maison de Nicolas Flamel, la plus ancienne de Paris !

Grâce à ses économies, Flamel, bourgeois aisé et écrivain public, plus tard libraire de l'Université, achète plusieurs maisons à Paris, et dépense des sommes importantes pour l'entretien et la construction de monuments religieux.

Après la mort de sa femme Pernelle, en 1397, Flamel fait construire des maisons dans la rue Saint-Martin et la rue Montmorency, où il accueille des indigents.

Oui, car il faut savoir que la tradition voulait qu'à Paris, on loge les plus pauvres gratuitement.

La rue Montmorency est alors bordée de terrains abandonnés.

Flamel y achète un terrain appartenant au prieuré de Saint-Martin mais aussi « deux petites estables à chevaux ».

En 1407, une construction appelée le « grand pignon » s'élève : voici notre maison !

Juste avant sa mort, en mars 1418, Flamel la donne à la paroisse Saint-Jacques pour qu'elle continue à la louer. Regardez l'inscription tout le long du linteau !

Voici ce qu'on peut y lire :

« Nous homes et femmes laboureurs demourans au porche de ceste maison qui fut faite en l'an de grâce mil quatre cens et sept, some tenus chascun en droit soy dire tous les jours une patenostre et un avé maria en priant Dieu que sa grâce face pardo aus povres pecheurs trespassés. Amen. »

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !