This website requires JavaScript.

Les Cent clochers de Rouen... en chocolat

Vue de Rouen | Marc Liger / CC-BY-SA
Spécialité

Késako ?

Une merveille ! Une pomme nougatinée parfumée à la noisette et enrobée de chocolat noir, blanc ou au lait. En forme de triangle avec un petit clocher stylisé légèrement en relief dessus...

La petite histoire

Ce bonbon doit son nom au poème de Victor Hugo paru dans son recueil Feuilles d'Automne (1831) :
Ami, c'est donc Rouen, la ville aux vieilles rues aux vieilles tours, débris des races disparues. La ville aux cent clochers carillonnant dans l'air. Le Rouen des hôtels, des églises, des bastilles dont le front hérissé de flèches et d'aiguilles déchire incessamment les brumes de la mer.
Sur la jolie boîte, on voit un mouton et son étendard, en dessous des clochers aquarellés. Savez-vous ce qu'il représente ? L'agneau pascal présent sur le blason de la ville normande ! En héraldique, il se définit comme « De gueules (rouge) à l'agneau pascal d'argent, la tête auréolée, portant une bannière chargée d'une croix d'or, au chef cousu d'azur et semé de trois fleurs de lis ». Le petit herbivore, symbole de la corporation des drapiers rouennais, apparaît au XVIe siècle sur les armes de la ville.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !