This website requires JavaScript.

Les amants mystérieux du palais Jacques-Coeur

Le cul-de-lampe | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Hôtel particulier Palais Jacques Coeur à Bourges
Se conservaient dans la salle du Trésor tous les précieux documents et archives... Donc, pas de risque à prendre avec les incendies, on bannit le bois, bien sûr. On appelle aussi cette pièce chambre des Angelots au XVe s... à cause de tous ces petits anges sur les culs-de-lampe ! Mais ce qui intrigue ici, c'est bien le cul-de-lampe représentant une scène de Tristan et Iseult. Tristan rejoint clandestinement Iseult dans son jardin. Sauf que l'oncle du jeune homme, le roi Marc, veille au grain ! Il va surveiller les deux amants du haut d'un arbre. Tristan voit la tête du roi se refléter dans la rivière et s'apercevant qu'ils sont épiés, parle à sa belle avec des mots choisis... On voit une chouette dans l'arbre : la scène se passe de nuit. Certains y ont vu Jacques en Tristan s'avançant vers une dame endormie, Agnès Sorel (Iseult), qui fait le geste de retirer la couronne qu'elle porte sur la tête... Etrange ! On attribue souvent cette sculpture au fils de Jacques, Geoffroy.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !