This website requires JavaScript.

Le sacre de Louis VII à Reims et le cochon diabolique

Quand : 25 octobre 1131

La mort de Philippe de France | ©The British Library / Public domain
Louis VII le Jeune Cathédrale Notre-Dame de Reims

Un roi sacré en catastrophe après la mort accidentelle de son frère d’une chute de cheval ?

Oui, à cause d’un cochon !

Deux frères

25 octobre 1131. Cathédrale de Reims. Le pape Innocent II vient de sacrer le jeune Louis, 11 ans.

Est-ce pour ça qu’il écope du surnom de Jeune ?

Rien ne le prédestinait à devenir roi, rien. Son frère aîné, Philippe, devait le devenir à sa place.

Et lui de se faire moine et couler une existence plus tranquille et moins lourde de responsabilités…

Philippe et Louis sont les fils du roi de France Louis VI le Gros et de sa femme Adélaïde de Savoie.

Philippe, né en 1116, se fait sacrer à l’âge de 13 ans, en 1129.

L'accident !

Deux ans plus tard, voilà Philippe dans les rues de Paris, aux abords de l’actuelle église Saint-Gervais-Saint-Protais.

Il chevauche au pas dans les ruelles boueuses et nauséabondes.

Un cochon, un bête goret, éboueur d’alors de ces rues immondes, fouille de son groin la gadoue peu ragoûtante sur le bas-côté.

Soudain, pris de panique, il vient se jeter dans les jambes de la monture du prince, qui se raidit, se cabre, et envoie son cavalier par terre : la tête de celui-ci vient violemment s'écraser contre une pierre.

On transporte le pauvre jeune homme complètement paralysé dans une maison toute proche, en vain.

Il meurt de ses blessures peu de temps après.

Après cet accident, une ordonnance interdira la présence de cochons dans Paris !

Sauf pour les moines de Saint-Antoine, qui pouvaient laisser vaquer leurs porcs par 12, sonnettes au cou...


Gisant de Philippe de France, second plan, Saint-Denis

Gisant de Philippe de France, second plan, Saint-Denis | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA

Hop, le cadet sur le trône

Un accident de cheval, quoi de plus banal à l’époque. Rare sont les fils, de roi ou pas, qui n’atteignent pas leur 15 ans.

Mais là, le responsable, c’est un immonde pourceau. Un dégoûtant verrat, un porc que le récit de Suger qualifie de diabolicus.

Une mort… honteuse. Misérable, comme écrivent les chroniqueurs.

Mais alors... qui pour monter sur le trône ? Le jeune frère de Philippe, Louis, 11 ans.

On dit que cette mort a maudit le règne, le très long règne de Louis VII (11737-1180) :

  • difficulté à pondre un héritier ;
  • problème de relation avec sa femme la belle Aliénor d’Aquitaine ;
  • échec de la deuxième croisade qu’il conduit ;
  • divorce et remariage de sa femme avec le roi anglais, guerres contre celui-ci…


Bref, un règne malheureux pour un jeune ado devenu roi trop tôt !

Une fleur de lys sur l'immondice...

C’est de cet accident honteux, trop honteux qu’il faut l’effacer à jamais des esprits, que serait née la fleur de lys comme symbole de pureté et de royauté.

Louis VII est le premier à se placer sous la protection de la Vierge et à prendre ce symbole !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !