This website requires JavaScript.

Le portail roman d’Oloron, ses monstres... son jambon

Découpage du cochon | Turol Jones, un artista de cojones / CC-BY
Cathédrale Cathédrale Sainte-Marie d'Oloron

Sous le clocher-porche, un superbe portail roman... fait rare, intact !

On y voit des rois et des princes tenant des Maures enchaînés, tous réunis pour rendre hommage à la Vierge.


Détail du portail, Maures enchaînés

Détail du portail, Maures enchaînés | ©Havang(nl) / CC0


Normal, c’est notre Gaston IV de Béarn qui fait élever le porche de son retour de Jérusalem et sa fameuse prise !

On voit aussi les 24 vieillards de l’Apocalypse qui jouent de la musique : la représentation du Ciel.


Scène de pêche

Scène de pêche | ©Marie-Lan Nguyen / CC-BY


La Terre, elle, est illustrée par des scènes de la vie quotidienne : pêche au saumon, chasse, plumage de l’oie, découpage du jambon, des tonneaux de vins près à être englouti... la vie des bonnes gens du Béarn, quoi !

Sur les côtés, on a un cavalier, saint Constantin, qui piétine le paganisme.


Vieillards de l'Apocalypse

Vieillards de l'Apocalypse | ©Marie-Lan Nguyen / CC-BY


De l’autre, une affreuse bestiole qui dévore un homme.

Affreux comme les yeux des Vieillards, fixes et exorbités.

On dirait les petites billes de plomb incrustées dans les yeux des personnages des chapiteaux des églises romanes du Berry...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !