This website requires JavaScript.

Le palais Jacques-Coeur à l'heure du bain

La cuisine et l'étuve | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Hôtel particulier Palais Jacques Coeur

L'heure du bain

Saviez-vous qu'on trouve une étuve au rez-de-chaussée de la maison ? Oui, l'ancêtre de notre salle-de-bain !

On voit la salle de chauffe, dans laquelle on jetait de l'eau froide sur les dalles de porphyre chauffées pour faire de la vapeur.

L'étuve voûtée en ogive possède deux bassins creusés dans le mur, qui communiquent par un petit conduit avec deux autres bassins percés dans la salle de chauffe.

Un domestique pouvait alors mettre l'eau bouillante ou l'eau froide sans avoir à entrer dans l'étuve.

Les fesses au chaud !

Chose pratique, une garde-robe permet à celui qui va à l'étuve de déposer ses affaires avant de remonter dans ses appartements !

En prime, la petitesse de la pièce permettait à ce qu'elle soit vite chauffée.

L'hiver donc, le baigneur dénudé n'avait pas froid aux fesses !

Un système ingénieux

Le sol, avec ses dalles de pierres, est légèrement incliné vers la pièce voisine, de façon à ce que les eaux s’y écoulent par un conduit aménagé dans l’angle, à côté de la porte d’entrée.

Deux bassins sont creusés dans la salle de chauffe à environ 1,50 m du sol, près de la cheminée.

On versait l’eau qu’on avait chauffée dans la cheminée.

Chaque bassin communique par un conduit avec deux autres bassins situés dans le mur, côté étuve.

De ces seconds bassins, l’eau s’échappe par des tuyaux sur le sol, pour s’écouler dans l’angle de la salle.

Quand on allumait le feu de la cheminée, les poussières étaient aspirées par le tuyau et l’air chaud se répandait sur le sol.

Vous êtes au bon endroit

Encore une fois, dans la salle des bains, on a une sculpture qui indique à quoi la salle sert : une femme portant une jarre remplie d’eau !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !