This website requires JavaScript.

Le menhir de la cathédrale Saint-Julien

Quand : 4000 av J.C.

Pierre Saint-Julien | ©Selbymay / CC-BY-SA
Cathédrale Saint-Julien du Mans

Mais, mais... on trouve un menhir, adossé à la nef de la cathédrale Saint-Julien du Mans ?

Oui. Vous avez bien entendu : un menhir.

Du haut de ses 4,50 m, c’est le plus vieux témoin de l’histoire de la ville du Mans : ce vénérable ancêtre date de 4000 ans avant notre ère !

Une pierre qui porte trois noms. Avec derrière des histoires de paganisme, d’exécutions et de lait...

La pierre Saint-Julien

Regardez : la pierre porte une petite cavité toute polie. On appelle ça une « cupule ».

Dans le temps, les femmes ne pouvant pas avoir d'enfants venaient y mettre leur doigt... Sacré symbole païen !

Autrefois, pourtant, on trouvait une croix en fer, au sommet de la pierre : saint Julien, venu christianiser la ville au IVe s., l’avait posée dessus.


Pierre Saint-Julien

Pierre Saint-Julien | ©Selbymay / CC-BY-SA

La pierre de sang

Brrr ! Pourquoi ce sinistre surnom ?

A cause d’exécutions pratiquées sur la pierre.

La seule dont on trouve mention écrite se déroule pendant la guerre de Cent Ans.

Les Anglais, maîtres du Mans, attrapent les auteurs d'une conspiration qui se tramait contre eux.

Des gentilshommes manceaux, qui finissent la tête tranchée sur la pierre…

La pierre de lait

Dictionnaire topographique du Maine (René Le Paige, 1777) raconte que les laitières et les fruitières se servaient de la pierre comme d'un étal pour leurs marchandises !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !