This website requires JavaScript.

Le mariage de Charles II d'Espagne et Marie-Louise d’Orléans

Quand : 31 août 1679

Mariage de Charles II à Fontainebleau (P. Brissart, 1679) | ©Nationalmuseum / Public domain
Festivités Château de Fontainebleau

Jamais une femme n’aura été aussi terrifiée a l’idée de se marier. A un monstre. L’ombre d’un fantôme. Un mort-vivant.

Marie se voit déjà folle.

Aujourd’hui, le 31 août 1679, au château de Fontainebleau, dans la chapelle de la Trinité, Marie-Louise d’Orléans doit dire oui à Charles II d’Espagne.

Ce oui va transformer à jamais sa vie. En cauchemar éveillé.

Un mariage à Fontainebleau

Jeunesse dorée

Marie a 17 ans, en 1679.

La petite Parisienne est la fille du régent Philippe d’Orléans, petite-fille de Louis XIII et d’Anne d’Autriche.

Nièce de Louis XIV, aussi.

Elevée dans une cour enfiévrée et dorée, sa vie aurait pu être un rêve.

Sauf qu’on lui réserve le pire cauchemar. Un mariage avec Charles II d’Espagne.

Un roi monstrueux et débile, relégué dans une cour austère, à l’étiquette monstrueusement rigide.

Le mariage aura bien lieu...

Désespérée, Marie tremble. S’évanouit. Puis fait tout pour casser l’union.

« Hé, je vous fais reine d’Espagne, que pourrais-je de plus pour vous ? » lui lance Louis XIV.

Et alors que la date fatidique approche, Marie implore de nouveau son oncle. Elle n’a peur de rien : elle le fait en public, alors qu’il va à la messe !

Louis XIV rit, la repousse froidement.

Il dit qu’il n’est pas digne que la reine catholique empêche le roi Très-Chrétien d’aller à la messe (vu dans Biographie universelle ancienne et moderne, vol 73)...

Alors, le 31 août 1679 a lieu le mariage par procuration dans la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau : le mari n’est pas là, le prince de Conti le remplace à l’autel.


Chapelle de la Trinité

Chapelle de la Trinité | ©Rob Walsh / CC0

Charles II d'Espagne

Voyons un peu ce mari terrible !

L'Ensorcelé

Charles est surnommé l’Ensorcelé, El Hechizado. Il a 18 ans en 1679.

Il devient roi à 4 ans après la mort de son père Philippe IV.

Lui, un roi ? Le reste de l’Europe reste dubitatif !

Ce pauvre roi mort vivant, faible et malade. On lui donne quelques mois à vivre, et après... la place sera libre.

Les grands rois d’Europe se voient déjà sur le trône.

Charles régnera bien, pourtant, malgré son état de santé.

La santé du roi espagnol

Son problème ? Charles descend des Habsbourg.

Vous savez ? Les Habsbourg règnent sur l’Espagne depuis le XVIe s, avec Charles Quint.

Or, on a largement abusé des mariages consanguins entre Habsbourg d’Autriche et Habsbourg d’Espagne.

On voit le résultat avec Charles : faiblard, il a le visage déformé et monstrueux (« laid à faire peur », dit le marquis de Villars dans ses Mémoires), le corps difforme.

Il ne marche qu’à l’âge de 8 ans, et encore, a du mal à se tenir droit.

Il est prognathe, sa langue d’une taille anormale l’empêche de bien s’exprimer et le fait baver sans arrêt. Il a de toute façon l’âge mental d’un petit enfant...

Son surnom de Hechizado, l’Ensorcelé lui vient de ses crises d’épilepsie et ses hallucinations, qui le font se comporter comme un fou. Du coup, on le croit possédé...

Des analyses sur les restes du roi ont conclu qu’il souffrait du syndrome de Klinefelter : la personne a un chromosome X en plus. C’est un mâle... mais stérile.


Charles II

Charles II | ©Austrian National Library (ÖNB) / Public domain

Marie-Louise seule à Madrid

Marie-Louise ne se remettra jamais de ce mariage.

Elle quitte Fontainebleau le 20 septembre direction Madrid, la mort dans l’âme. Pour ne jamais revoir la France !

Elle sombre dans une dépression noire. Se fane.

Pourtant au début, Charles semble être plutôt gentil. Mais des crises de jalousies brisent tout.

Il la relègue seule dans les appartements glacés du palais de l’Escurial.

Avec une étiquette horrible, qui interdit tout : interdit de regarder par la fenêtre, de rester seule...

Vous avez vu La folie des Grandeurs ? L’Escurial est pleine de duègnes, ces vieilles gouvernantes décrépies chargées de surveiller les gestes de la jeune femme. Elles la terrifient.

Des complots se tissent autour d’elle. Elle, la proie de l’araignée immonde, tapie dans le noir...

Il est loin, le luxe français, la chaleur des bras amis...

Marie meurt à 26 ans, en 1689. Empoisonnée, dit la légende noire.

La reine-mère et toute la cour d’Espagne voulaient la voir dehors, préférant un mariage avec l’Autriche.


Marie-Louise d'Orléans

Marie-Louise d'Orléans | ©The Metropolitan Museum of Art / CC0

Conclusion

Le couple n’a pas réussi à donner d’héritier à la couronne espagnole…

Trop de consanguinité tue la consanguinité, tiens !

Les Habsbourg d’Espagne s’éteignent avec Charles II, à 39 ans.

Voilà comment ensuite, les Bourbons arrivent sur le trône espagnol, avec le petit-fils de Louis XIV, duc d’Anjou. Roi sous le nom de Philippe V...

N.B. : le livre Marie-Louise d'Orléans de Sophie Gay (1876) raconte très, très bien toute cette histoire.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !