This website requires JavaScript.

Le jubé de Saint-Etienne de Bourges

La marmite du jubé | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Cathédrale Cathédrale Saint-Etienne de Bourges
Dans la crypte de Saint-Etienne, on découvre les merveilleux vestiges du jubé du milieu du XIIIe s, à la base entièrement polychromes et incrustés de morceaux de verre ! Mais c'est quoi, au juste un jubé ? Son nom vient de Jube domine benedicere, « veuillez Seigneur me bénir ». Cet ouvrage de pierre séparait traditionnellement la nef et le chœur, la partie des fidèles de la partie « divine ». L'Eglise le conçoit comme un vrai livre d'images, car il ne faut pas oublier que la majorité des fidèles ne savaient pas lire ! Les images se doivent d'être fortes, à l'image de ce monstrueux Léviathan la gueule béante, avalant des pêcheurs par dizaine, ou la marmite de l'Enfer et son crapaud démoniaque. Les dimensions du jubé ? Colossales ! 18 m de large sur 7 de haut ! Sa destruction date du milieu du XVIIIe s lorsque les chanoines décident de casser la séparation entre la nef et le chœur. On a redécouvert 480 fragments du jubé entre 1850 et 1917, lors des travaux d’installation du chauffage...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !