This website requires JavaScript.

Le croisé de Semur et le super anneau de Marie

Statue, Notre-Dame de Semur | Christophe.Finot / CC-BY-SA
Collégiale Croisades Miracle Collégiale Notre-Dame de Semur

A la fin du XIIe s, un homme de Semur, Gérard le Riche, rapporte une relique de croisade : l’anneau de mariage de la Vierge. Sacrée relique !

Oui, et quand il arrive aux portes de Semur, après un long périple de Terre Sainte, les cloches de Notre-Dame se mettent à sonner à toutes volées, toutes seules ! Boah...

Gérard, sans vraiment s'en soucier, s'en va mettre la relique à l’abri dans l’église Saint-Jean...

Mais ce fichu anneau ne reste pas en place : à peine l'a-t-il posé qu'il saute dans la bouche de Gérard (il l’avait transporté comme ça) !

Il sent alors que c’est la volonté de madame Marie d’aller la mettre ailleurs.

Peut-être à Notre-Dame ? Tout juste !

Gérard a été enterré à Notre-Dame. Ses restes donnent alors lieu à une coutume plutôt originale.

Tous les ans, et ce jusqu’au XVIIIe s, on avait l’habitude d’exhumer ses os, de les laver et de donner du pain, du vin...

Non, pas du Boursin, mais l'aumône à 13 pauvres gens de la ville. L'anneau, lui, a disparu pendant la Révolution.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !