This website requires JavaScript.

Le château de Guillaume de Castelfranc, géographe d'Henri IV

L'observatoire du château | ©MathieuMD / Wikimedia Commons / CC-BY-SA
Château Chateau de Castelfranc

Rencontre avec Guillaume de Castelfranc dit le Nautonier, dans ce château dont il tient le nom !

Source : Histoire du Protestantisme dans l'Albigeois et le Lauragais depuis son origine, Camille Rabaud, 1873.

Pourquoi Nautonier ?

Une nuit claire de juin, tiède. Odeur d’herbe coupée. De terre chauffée par le soleil. Stridulations des grillons.

Une barque et quelques clapotis. L’homme, allongé sur le bois du rafiot, scrute l’immensité du ciel indigo et les astres argentés. La tête pleine de calculs compliqués.

Il s’appelle Guillaume de Castelfranc. Son surnom de Nautonier ?

Il le gagne à cause de cette barque clapotante, après avoir construit des barrages de pierres non loin du lac du Nautonier, près de Castelfranc : il aimait s’allonger à même le bois, la nuit, et observer la voûte céleste impassible et si vaste...


Le château

Le château | ©MathieuMD / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Un pasteur tarnais, vraiment ?

Le château a donc appartenu au géographe du roi Henri IV, Guillaume de Castelfranc dit Le Nautonier : c’est lui qui fait construire l’observatoire. Car le château abrite le plus ancien observatoire astronomique de France !

Notre homme est pasteur, mais surtout astronome et géographe, né au château tarnais de Lourmarié, en 1560.

Il vient d’une famille protestante installée au château de Castelfranc depuis le tout début du XVIe siècle.

Le troisième des cinq enfants de Pierre, receveur des finances dans le Tarn et de Jeanne Dupuy.

Après des études de théologie en Suisse, il revient exercer son métier de pasteur, chez lui, dans le Tarn.

Mais ce sont les mathématiques et l’astronomie, qui le passionnent depuis toujours...

Aaaah, si son père ne l’avait pas promis à cette carrière religieuse…

C’est en tous cas pour calculer les longitudes, qu’il fait construire l’observatoire sur le point le plus haut du domaine !

Une histoire de longitudes

Oui, les longitudes, l’œuvre de sa vie !

Tout commence donc avec des recherches sur l’aiguille aimantée, après plusieurs voyages pour vérifier ses travaux, « qui a la propriété d’adresser le fer vers le nord ».

En fait, il trouve le moyen, après des siècles d’ignorance noire, de mesurer les longitudes de tous les lieux, grâce à un aimant, et de les relever comme on le fait avec la latitude.

Avant lui, on ne connaissait pas de méthode sûre pour déterminer en quel point du globe terrestre l’on se trouvait.


Le château

L'observatoire | ©MathieuMD / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

Géomagnétisme avant l'heure !

Son ouvrage phare, publié après 20 ans de travaux acharnés, a pour titre Mécométrie de l'eymant c'est à dire la manière de mesurer les longitudes par le moyen de l'eymant. Par laquelle est enseigné un très certain moyen auparavant inconnu, de trouver les longitudes géographiques de tous les lieux aussi facilement comme la latitude.

C’est un livre précurseur du géomagnétisme, publié en français, et non en latin, ce qui explique son peu de diffusion à l’époque.

Ce best-seller lui vaut d’être nommé géographe ordinaire du roi Henri IV, en 1609 et lui rapporte une jolie pension de 1200 livres.

Un livre utilisé par Samuel de Champlain pour sa cartographie de la Nouvelle-France ! (Œuvres de Champlain, 1870)

Guillaume fait même installer une imprimerie dans son château de Lourmarié, avec ses 50 000 caractères et ses ouvriers typographes (Mémoires de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, 8e série, 1882). Plus pratique pour contrôler la qualité !

Secrets et vertus

Guillaume Le Nautonier meurt dans son château de Castelfranc en août 1620, à l’âge de 60 ans.

Il laisse la réputation « d’un homme consommé en toutes bonnes sciences, excellent en vertus, merveilleux en secrets, mais surtout rare en piété et douce conversation » (Mémoires sur les guerres de religion à Castres et dans le Languedoc 1555-1610, Jacques Gaches, 1879).

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !