This website requires JavaScript.

La tombe de Modigliani et de Jeanne Hébuterne

La tombe | ©payhere - Flickr / CC-BY
Lieu de sépulture Cimetière du Père-Lachaise

Et soudain... Jeanne

Amedeo Modigliani, l’image type de l’artiste maudit, ravagé par drogue et alcool, détruit par des amours sans lendemain.

Sculpteur à ses heures perdues, portraitiste fabuleux de femmes aux traits épurés, aux longs cous et aux yeux en amande étrangement vides, il a vécu dans la pauvreté.

Et puis... Jeanne est apparue. Jeanne Hébuterne.

En 1917, elle étudie la peinture à l’académie Colarossi de Paris, elle a 19 ans. Ils se rencontrent pendant le carnaval, cette année-là.

Le coup de foudre...


Jeanne Hébuterne, 1918

Jeanne Hébuterne, 1918 | ©Art Gallery ErgsArt / Public domain

Une muse

Jeanne a un visage de madone de la Renaissance, de lourds cheveux châtain foncé aux reflets cuivrés, un teint blanc crémeux, des yeux en amande d’un vert tirant sur le bleu. Et un long cou.

Modigliani est séduit ! Lui, l’homme à femmes, le séducteur impénitent, tombe fou amoureux.

Elle est l’incarnation des femmes qu’il représente sur ses toiles. C’est elle.

Va-t-elle le sauver de ses démons ? Elle va en tout cas l’aimer jusqu’au bout.

Pour lui, elle rompt avec sa famille, qui rejette cet homme qui n’a même pas la même religion qu’eux...

Ensemble...

En juin 1917, Jeanne et Amedeo louent un studio, rue de la Grande-Chaumière à Paris.

La jeune femme laisse tout tomber pour aller vivre sa vie de bohème, folle, complètement cassée et désordonnée, rythmée par les folies que font faire la drogue et l’alcool à Modigliani.

Combien de nuits, de jours, à attendre au commissariat… Nul ne peut dire si elle est malheureuse ou heureuse.

Elle l’a choisie, cette vie !

Et le 29 novembre 1918, une petite Jeanne voit le jour.


Jeanne Hébuterne, 1919

Jeanne Hébuterne, 1919 | ©Art Gallery ErgsArt / Public domain

Jusqu'au bout

La santé de Modigliani va de pire en pire.

Mais jusqu’au bout donc, elle est là.

Là, toujours, le 25 janvier 1920, lorsqu'il rend son dernier souffle à 36 ans seulement, après une vie dingue d'excès.

Jeanne a 21 ans. La vie devant elle.

Elle est enceinte d'un deuxième enfant, dont elle va bientôt accoucher.

Pourtant le surlendemain, à 4 heures du matin, elle se jette par la fenêtre du 5e étage de l’appartement de ses parents, au 8 de la rue Amyot...

Réunis au Père-Lachaise

Le 27 janvier 1920, Modigliani est enterré au Père-Lachaise. Jeanne, elle, l’est au cimetière de Bagneux.

Achille son père a refusé de l’inhumer aux côtés du peintre : il faut attendre 1930 pour qu’il revienne sur sa décision.

Leur fille Jeanne, 14 mois au moment du suicide de sa maman, va grandir en Italie chez sa grand-mère paternelle.

Peintre elle aussi, biographe de son père, Jeanne repose elle aussi au Père Lachaise depuis 1984.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !