This website requires JavaScript.

La porte Saint-André et le martyr de Symphorien

La porte | Kokin / Public domain
Fortification Exécution Martyr Porte Saint-André d'Autun

Devant la porte Saint-André a eu lieu le martyr de saint Symphorien, vers 180.

Autun était encore païenne à l’époque, mais les parents de Symphorien déjà des saints chrétiens.

Il ne fait pas bon d’être chrétiens chez les Romains, oulà...

Et parce qu’un jour Symphorien refuse de prendre part à une procession honorant Cybèle (rah, le vilain !), il se fait arrêter et torturer.

On le condamne à mort hors de la ville d'Autun, juste devant les remparts.

Sa mère, en haut de la muraille, assiste à la scène, impuissante, et encourage son fils alors qu’il franchit la porte Saint-André : « Mon fils, courage !

N’aie pas peur de la mort, elle conduit à la vie. Ne regrette pas la terre, regarde le ciel ! »

On espère que ça l'a aidé, le pauvre Symphorien...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !