This website requires JavaScript.

La nef de Saint-Savin et ses fresques : la Sixtine romane

La nef | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Abbaye Bénédictin Abbatiale Abbaye de Saint-Savin-de-Gartempe

Construite vers 1040 sur un plan de croix latine, on a commencé par le chœur et le transept.

En 1100, on a tout achevé, fresques comprises.

L’impressionnante flèche en pierre du clocher date du XIVe s, refaite au XIXe s car endommagée par la foudre...

Longue de 42 m large de 17, la belle église abbatiale abrite un trésor d'art roman... ses fresques !

Nous voilà dans ce qu'on surnomme la « Sixtine romane », la nef.

Au plafond, des peintures de la fin du XIe s qui constituent le plus grand ensemble de fresques romanes en France !

Imaginez un peu, on a là 460 m2 de fresques !

Viollet-le-Duc dit à leurs sujets :

« Dans ces peintures, bien que l'on retrouve les traditions de l'école byzantine, on observe cependant une liberté de composition, un sentiment vrai, puissant, une tendance dramatique [...]
« L’exécution est tout à fait sommaire ; les figures se détachent en silhouette sur un fond clair et sont rehaussées de traits qui indiquent les formes, les plis des draperies.
« Le modelé n'est obtenu que par ces traits plus ou moins accentués et la couleur n'est autre chose qu'une enluminure. »


Et si on peut voir ces fresques aujourd'hui, c'est on l'a vu grâce à Prosper Mérimée, célèbre historien et archéologue qui les découvre en 1835.

Il dit en 1845 :

« Si l'on considère que les fresques de Saint-Savin sont à peu près uniques en France, qu'elles sont le monument le plus ancien de l'art de la peinture dans notre pays, on ne peut balancer à faire des sacrifices même considérables pour les sauver. »


La nef s'anime des scènes de l'Ancien testament, la Genèse et l'Exode.

On voit la Création, Caïn et Abel, Noé, la Tour de Babel, Moïse...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !