This website requires JavaScript.

La mort (particulière) de Louis III et son gisant à Saint-Denis

Quand : 5 août 882

Carloman et Louis III (au fond) | ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Lieu de sépulture Louis III Basilique Saint-Denis

Louis III, roi des Francs, meurt le 5 août 882, à 18 ans, non loin de Tours.

Une mort tellement... hum ! Je vous laisse juger.

Il se fracasse le crâne contre le linteau d’une porte trop basse, en poursuivant la fille d’un certain Germond, venue se réfugier dans la maison de son père !

Ephémérides politiques, littéraires et religieuses racontent :

« Il est dit dans les Annales Vedastines que ce jeune prince avait conçu une violente passion pour la fille d’un nommé Germond.
« Un jour qu’il était à cheval, il se mit a la poursuivre. Cette fille courut aussitôt pour se sauver dans la maison de son père.
« Le roi, sans descendre de cheval, voulant entrer dans cette maison, dont la porte n’était pas assez haute, ne put tellement se baisser, que ses épaules ne fussent froissées par le linteau, et sa poitrine foulée par la selle de son cheval.
« On le porta à l’abbaye de Saint-Denis où il expira deux jours après cette aventure. »


Louis III mort, son frère Carloman II devient roi des Francs.

Vous vous souvenez ? Ils avaient été sacrés en binôme à Ferrières-en-Gâtinais, dans le Loiret !

Seulement, Carloman meurt lui aussi prématurément, quelques mois plus tard, d’un bête accident de chasse...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !