This website requires JavaScript.

La légende de sainte Réparate

Martyr de Réparate : poix en fusion | Finoskov / CC-BY-SA
Cathédrale Martyr Légende Cathédrale Sainte-Réparate
Mais parlons plutôt maintenant de Réparate, puisque la cathédrale porte son nom ! Voyons son histoire : originaire de Césarée en Palestine, elle meurt à l'âge de 15 ans des suites de son martyr vers l'an 250. Torturée puis décapitée, ses bourreaux placent son corps dans une barque qu'ils laissent dériver sur la mer Méditerranée. Vogue la galère ! Le frêle esquif fait bien du voyage, puisqu'il arrive près du rivage niçois, par un beau soir de fin d'été ! Les pêcheurs qui se trouvent là sont surpris par ce petit bateau, accompagné, disent-ils, par deux anges ! De là l'origine du nom de la fameuse Baie des Anges... Ils harponnent la barque et la ramènent sur la terre ferme : à l'intérieur, une jeune fille semble dormir... Réparate ! Ils se dépêchent de lui donner une sépulture décente et en font la sainte patronne de Nice ! On voit Réparate dans un tableau du XVIIe siècle, au-dessus du maître-autel : à droite figurent le château de Nice et la ville tels qu'on pouvait les voir à l'époque !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et l’Histoire, grande ou petite... bien croustillante, si possible !

Commentaires (0)