This website requires JavaScript.

La belle et le boiteux de Ferrette

Image d'illustration | Public domain
Château Château de Ferrette
La première mention du château se trouve dans une charte de 1104 : Frédéric Ier vient d'hériter de ces terres de son daron, le comte de Montbéliard. Du coup, Fred prendra lui et ses descendants le nom de Ferrette ! C'est à Fred aussi que l'on doit la construction du donjon sur les bases d'une tour d'observation élevée par les Romains. Et voilà qu’en 1324, le château passe à la maison d'Autriche. Quoi, quoi, l'Autriche ? Et oui ! Lorsque Jeanne, la dernière des Ferrette, épouse un membre des Habsbourg : Albert dit le Sage, archiduc d'Autriche. Aaah, elle est bien belle et douce, Jeanne. Son mari n'est pas vilain, de visage. Mais il a déjà un corps perclus de rhumatismes, vieilli avant l'heure, qui le fait se tenir comme un vieillard courbé... Le Boiteux, qu'on le surnomme ! Pas gâté par la nature, Albert, mais cultivé et intelligent : on l'a aussi baptisé « le Sage ». Finalement, Ferrette sera passée sous toutes les bannières : ville fondée au XIIe s comme démembrement du comté de Montbéliard, elle est réunie 2 siècles plus tard au landgraviat de Haute-Alsace. En 1648, hop : celui-ci passe sous domination française...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !