This website requires JavaScript.

L'origine rouennaise de l'expression tire-larigot

Cloches du carillon de la cathédrale de Rouen | ©Giogo / Wikimedia Commons / CC-BY-SA
Cathédrale Expression française Cathédrale Notre-Dame de Rouen

L’expression veut dire beaucoup, en grande quantité.

A l’origine, on va le voir, elle n’est associée qu’à la boisson… consommée sans modération, hips !

Son origine est obscure : plusieurs étymologies se confrontent.

Nous, on vous emmène à Rouen, pour en savoir plus !

Sources : Petites ignorances de la conversation, Charles Rozan, 1856.

La cloche de Rigault

Je vous présente Eudes Rigaud, conseiller du roi saint Louis et archevêque de Rouen de 1248 à 1275.

Lui doit-on la célèbre expression « à tire-larigot » ?

Oui !

Enfin, pas vraiment lui, mais la cloche d’une grosseur prodigieuse qu’il offre à la cathédrale de Rouen : la cloche Rigaud, par abréviation la Rigaud.

Elle était si lourde à mettre en mouvement, que les sonneurs restaient longtemps épuisés !

Pour se requinquer, ils allaient se payer une petite chope qu’ils vidaient cul sec, on s‘en doute.

D’où « boire à tire la Rigaud » ! On retrouve même l’expression… dans Rabelais !

Une histoire de flûte...

Bon allez, il est probable que l’expression vienne en fait du larigot,

« une petite flûte d’ivrogne semblable au sifflet d’un enfant qui rend un ton fort haut, et parce que ceux qui en jouent soufflent de toute leur force et tirent à perte d’haleine, quand nous beuvons à longs traits et que nous levons coude et haussons le menton avecques le verre comme ceux qui flutent avec un larigot, pour boire jusqu’à la dernière goutte, nous appelons cela boire à tire-larigot. »
(Le livre des proverbes français, Le Roux de Lincy, 1842)

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !