This website requires JavaScript.

Erkembode, le saint aux chaussures !

Chaussures sur la tombe d'Erkembode | ©Richard Shaw / CC-BY
Cathédrale Miracle Cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer

Un saint qui a la bougeotte

Saint Erkembode est un moine bénédictin de l’abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer, à la toute fin du VIIe s, originaire d’Irlande.

Parce qu’il a été un homme fort pieux, on le fait évêque de Thérouanne, succédant à saint Omer.

Il règne sur un diocèse immense : celui-ci allait jusqu’en Belgique !

De là des allers-retours incessants pour aider les plus pauvres…

Est-ce pour cela qu’il meurt quasi paralysé, en 742 ?

On l’inhume aux côtés d’Omer, dans la toute petite église qui allait devenir grande cathédrale Saint-Omer...

Les chaussures !

On voit sur son tombeau en grès (VIIIe s) une foultitude de petites chaussures !

Les pèlerins sont toujours venus en masse les déposer sur le sarcophage.

Autrefois, des chaussures d'adultes. Aujourd'hui, celles d'enfants !

Pour espérer la guérison d'une infirmité ou tout simplement pour que le petiot se mette à galoper plus vite, et mieux !


Chaussures sur la tombe d'Erkembode

Chaussures sur la tombe d'Erkembode | ©Richard Shaw / CC-BY


Ou à moins que, comme le suggère le livre A la découverte de la France mystérieuse (Reader Digest, 2012), ce ne soient les pèlerins qui donnent leurs chaussures usées remplies de pièces, sorte de denier du culte ?

Apparemment, ce sont les premiers fidèles qui mettent ces offrandes en pratique, se disant qu'Erkembode avait tellement arpenté le pays pour eux, qu’ils pouvaient bien lui rendre la pareille en venant à pied sur son tombeau.

A noter : le saint est aussi beaucoup recommandé pour ceux qui souffrent des reins et de rhumatismes. On venait frotter la partie douloureuse contre la pierre du sarcophage !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !