This website requires JavaScript.

Diane de Poitiers à Chenonceau, entre melons et vers à soie

Jardins de Diane | Dennis Jarvis / CC-BY-SA
Jardin Château de la Loire Château Diane de Poitiers Château de Chenonceau

La favorite du roi Henri II, Diane de Poitiers, achète le domaine en 1547. Elle crée des potagers et des vergers : groseilliers, violettes, fraisiers sauvages, oignons côtoient des denrées beaucoup plus exotiques pour l'époque, presque du luxe ! Des artichauts et des melons, qu'on trouve alors uniquement à la table des rois... Sans oublier les quelque 200 mûriers blancs pour le futur élevage de vers à soie. Et finalement, elle charge Philibert Delorme de construire le pont conçu par Thomas Bohier. Une fois le roi disparu, Diane se retrouve seule face à la rancœur de Catherine de Médicis, sa veuve, qui l'oblige à lui céder Chenonceau contre Chaumont-sur-Loire. L'Italienne y continuera les embellissements, faisant couvrir de deux étages de galeries le pont commencé par Diane.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !