This website requires JavaScript.

Coq et biberons : histoires de cloches à Cambrai

Le sommet | Camster / CC-BY-SA
Beffroi Beffroi de Cambrai
Notre beffroi renferme deux cloches, la Royale et la Païenne, la première fabriquée en 1557 et refondue en 1563. Elle porte l'inscription suivante : « J'ai été fondue et ici mise pour servir à sonner le guet, et m'a fait faire maître Jean Serre dans Cambrai et ses fils Jacques Serre, Pierre Serre en l'an MDLXIII au temps de M. Maximilien de Bergues premier archevêque de cette cité de Cambrai. » La seconde était surnommée « cloche des biberons ». Drôle de nom ! Mais d'où lui vient-il ? Cette cloche sonnait chaque soir la fermeture des cabarets ! Hips ! Le couvre-feu, quoi... Saviez-vous que du beffroi guettait le gallu (du latin gallus, « coq ») nom trouvé par les Cambrésiens pour désigner la sentinelle ?

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !