This website requires JavaScript.

Cinq-Mars, le destin sanglant du marquis qui s'est brûlé les ailes

Cinq-Mars | ©Universitätsbibliothek Leipzig / Public domain
Château Destin tragique Marquis de Cinq-Mars Château d'Effiat

Le château et la future victime

On trouve un premier château construit en 1557 pour Gilbert II Coëffier, embelli et agrandi à partir de 1625 par le marquis Antoine Coëffier-Ruzé.

Notre marquis veut absolument recevoir son ami le cardinal Richelieu, dans son château tout neuf.

Chose faite le 2 septembre 1629 : bals et banquets à gogo !

Le cardinal rencontre même sa future victime... le jeune fils d’Antoine, le célèbre marquis de Cinq-Mars !

Favori du roi Louis XIII, entraîné dans une conspiration contre le cardinal.

Ouille : 13 ans plus tard, il meurt par sa main...


Cinq-Mars

Cinq-Mars | ©Austrian National Library (ÖNB) / Public domain

Un destin brisé

Alors, voilà Henri d'Effiat, tristement célèbre marquis de Cinq-Mars.

Il va grandir au château. Sans l’ombre d’un souci.

Il en veut, Henri ! A 15 ans, le jeune homme est déjà lieutenant du roi, à 19 ans, grand écuyer de Louis XIII !

Et aussi le petit favori du roi, aux côtés d’Albert de Luynes...

Mais Henri en a vite marre de Louis et ses petites manies.

Il préfère se jeter dans une vie de fiestas débridées, remplies de belles dames, comme sa maîtresse Marion Delorme.

Marion, aussi maîtresse de Buckingham et de Richelieu, disent les ragots... Mais bon.

Vous vous souvenez de Louise-Marie de Gonzague, croisée au château de Nevers (58) ?

Hé bien, Henri voudrait bien en faire son épouse. Mais Richelieu refuse : il n'est pas assez bien pour elle !

Ca, ça rend fou Henri, qui ne pardonnera jamais au cardinal.

Du coup, il entre dans une affaire de conspiration fomentée par le petit frère du roi, Gaston d'Orléans. Conspiration découverte...

Henri, arrêté, se fait décapiter à Lyon en 1642. A l’âge de 22 ans.


Antoine, le père de Cinq-Mars

Antoine, le père de Cinq-Mars | ©Austrian National Library (ÖNB) / Public domain

Les conséquences

Après le drame, la famille ne connaît que des malheurs.

Le paternel, Antoine Coëffier-Ruzé, meurt brutalement sur une route de campagne, alors qu’il part à la guerre, laissant 3 fils :

  • le premier meurt fou à 32 ans.
  • le 2e, c’est Henri, le marquis de Cinq-Mars.
  • le 3e, Jean, un abbé libertin, amant de la belle Ninon de Lenclos, se fait retirer ses revenus d’abbé et ses fonctions.


La mère des trois se fait exiler en Touraine avec interdiction de remettre les pieds à la cour...

Et le château d'Effiat se fait « raser à hauteur d’infamie » !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !