This website requires JavaScript.

Chenonceau et les orgies de la Médicis

Image d'illustration | Internet Archive Book Images / Public domain
Château de la Loire Château Festivités Catherine de Médicis Château de Chenonceau
Catherine de Médicis donne à l'époque à Chenonceau des fêtes magnifiques, appelées « triomphes ». Parmi elles, celle de 1557 : Henri III compte parmi les invités. La sauterie coûta 100 000 livres ! Véritables orgies fastueuses, il faut imaginer le roi habillé en femme, ses mignons fardés, des petits chiens et des singes partout. Les femmes se travestissent en homme, les dames de la cour à moitié nues se prennent pour les servantes... Les chroniques d'alors disent qu'on ne distinguait plus un « homme reine » d'un « roi femme » ! Le chroniqueur Pierre de L'Estoile dit dans son Journal :
La reine-mère fit son banquet à Chenonceau, qui lui revenait à ce qu'on disait à près de 100 000 livres, qu'on leva comme par forme d'emprunt sur les plus aisés serviteurs du roi, et même de quelques Italiens qui s'en firent bien rembourser au double ; En ce beau banquet les plus belles et honnêtes de la cour étant moitiés nues, et ayant leurs cheveux épars comme épousées, furent employées à faire le service avec les filles des Reines qui étaient vêtues de Damas de deux couleurs... Ce festin se fit à l'entrée de la porte du jardin au commencement de la grande allée au bord d'une fontaine qui sortait d'un rocher par divers tuyaux.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !