Un siège, le choc... et des trous dans le mur

Vinaigrette 0
Le château - ©Luna04 / CC-BY-SA Le château - ©Luna04 / CC-BY-SA
Forteresse de Largoët Château Siège Guerre de Succession Bretonne

Mentionné pour la première fois au Xe s, Largoët appartient à la famille de Malestroit, au XIIe s : un des membres fait construire l’enceinte et l’imposante porte d’entrée. Au cours de la guerre de Cent Ans se joue un autre conflit en arrière-plan : celui de la guerre de Succession de Bretagne. Aaah... la guerre de quoi ?

Minute, je vous explique ! Jean III, duc de Bretagne, meurt en 1341 sans héritiers. A partir de ce moment, deux clans s’opposent pour récupérer le duché : celui de Jeanne de Penthièvre, nièce de Jean III et épouse de Charles de Blois, qui reçoit l’appui du roi de France ; à l’opposé, Jean de Montfort, demi-frère du duc, reçoit l’aide de l’Angleterre.

Et les Malestroit ? Ils soutiennent les deux partis. Alors, forcément, le château se fait assiéger en 1342. Un loooong siège raconté par Froissart dans ses Chroniques : les assaillants « firent aux murs des trous d’une toise, entrèrent par force et tuèrent tous ceux qui s’y trouvèrent. » Waouh ! Et Largoët qui était censé être imprenable...


Et encore !